Neuchâtel: Raymond Clottu quitte la direction de l'UDC
Actualisé

NeuchâtelRaymond Clottu quitte la direction de l'UDC

Le conseiller national neuchâtelois ne veut plus siéger au comité directeur du comité cantonal. Il juge prématuré le retour d'Yvan Perrin à la présidence de l'UDC neuchâteloise.

par
Christine Talos
Raymond Clottu estime le retour d'Yvan Perrin trop risqué.

Raymond Clottu estime le retour d'Yvan Perrin trop risqué.

photo: Keystone

Le retour d'Yvan Perrin à la présidence de l'UDC neuchâteloise fait grincer des dents dans le canton. Ainsi, le conseiller national Raymond Clottu a décidé de claquer la porte du comité de direction, a-t-il annoncé ce mercredi sur les ondes des la RTS. Il estime que les antécédents de santé de l'ancien conseiller d'Etat auraient dû retarder sa nomination à la tête de la section cantonale. Comme il n'a pas été écouté, il a préféré se retirer.

Raymond Clottu ne remet toutefois pas en question la capacité politique d'Yvan Perrin. Mais il estime que celui-ci n'est «pour l'instant pas prêt». Il souligne: «Il ressort quand même d'une profonde dépression, ou burn-out, pour lequel il était encore soigné en novembre. Il faut laisser du temps au temps et j'aurais voulu que l'on ne précipite pas les choses». Le politicien craint désormais «que l'on ait à nouveau un épilogue difficile comme cela a été le cas par le passé».

Yvan Perrin a été élu lundi soir à la présidence de l'UDC. Le citoyen de La Côte-aux-Fées était le seul candidat en lice à la succession du démissionnaire Stephan Moser. L'ancien conseiller national avait accepté à la mi-décembre de se porter candidat à cette fonction.

Contraint à la démission du Conseil d'Etat neuchâtelois en juin 2014 pour cause d'épuisement, Yvan Perrin estime aujourd'hui avoir résolu ses problèmes de sommeil.

Ton opinion