Application: Raz de marée des filtres de l'app de selfie Meitu

Actualisé

ApplicationRaz de marée des filtres de l'app de selfie Meitu

Le service chinois connaît la consécration mondiale en se payant la tête de personnalités, dont le nouveau président américain.

par
laf

L'application de filtres à des photos est une recette qui marche toujours. Après l'américain Instagram et plus récemment le russe Prisma et ses effets artistiques, c'est au tour de l'app chinoise Meitu de profiter d'une déferlante planétaire. Elle le doit à ses filtres qui affichent des personnalités sous un autre jour, plutôt kitsch et pas toujours flatteur.

L'application permet de facilement changer la couleur des yeux de son sujet, d'y ajouter une touche de maquillage, de blanchir ses dents et d'appliquer toute une palette d'effets. Mais surtout les utilisateurs peuvent choisir sept filtres disponibles: ange, fleur, conte de fée, Nouvel An, pétale, sirène et baronne.

Et naturellement le nouveau président américain Donald Trump en a fait les frais. Il a contribué à son insu au succès désormais mondial de l'app.

En suivant le hashtag #meitu, on peut avoir un aperçu des créations générées par l'app.

Le service spécialisé dans la retouche de photos n'est de loin pas inconnu dans son pays d'origine où il cartonne depuis plusieurs années. Il était par contre plutôt conçu pour enjoliver les sujets que de s'en moquer.

Son éditeur Xiamen Meitu n'a pas eu besoin de ce succès planétaire pour être déjà très fructueux. A la bourse de Hong Kong, sa valorisation dépasse les 600 millions de francs, rapporte le Guardian. La société s'est développée en vendant des smartphones destinés à une clientèle féminine avec des fonctions spéciales pour prendre soin du visage.

Ton opinion