Val d'Isère: Razzia des Suissesses en super-G
Actualisé

Val d'IsèreRazzia des Suissesses en super-G

Fränzi Aufdenblatten la tient enfin sa première victoire en Coupe du monde. La Valaisanne a remporté le super-G de Val d'Isère devant la Schwytzoise Nadia Styger et Lindsey Vonn (EU).

Fabienne Suter (4e), Martina Schild et Dominique Gisin (6es ex-aequo) ont complété le bilan exceptionnel d'une équipe de Suisse féminine qui confirme les espoirs placés en elle à moins de deux mois des Jeux de Vancouver.

L'épreuve avaline a prouvé à plusieurs égards que le travail et la patience étaient, un jour ou l'autre, récompensés. Fränzi Aufdenblatten avait déjà connu les honneurs du podium à deux reprises en descente (janvier 2006 à Bad Kleinkircheim et janvier 2004 à Haus im Ennstal), mais jamais en super-G. La skieuse de Zermatt était déjà montée sur la plus haute marche du podium chez les juniors lorsqu'elle avait remporté les titres en géant en 2001 et en descente en 2000, mais jamais en Coupe du monde. C'est chose faite.

L'exploit de Fränzi Aufdenblatten:

Sacré 20 décembre

Nadia Styger aussi a fait preuve de patience. La fille de Sattel, déjà victorieuse à quatre reprises en Coupe du monde, n'était plus montée sur la boîte depuis sa victoire en descente à Whistler Mountain (Can) en février 2008.

Le dernier doublé suisse, lui, ne remonte pas si loin. La saison dernière à Saint-Moritz, Lara Gut fêtait sa première victoire chez les grandes en devançant Fabienne Suter. Hasard du calendrier, c'était déjà un 20 décembre !

Le casse-tête d'Ansermoz

Suter, avec sa quatrième place, confirme course après course sa montée en puissance. La Schwytzoise a prouvé qu'elle n'avait rien perdu de ses qualités qui lui avaient permis de prendre la troisième place finale du classement de la discipline la saison dernière. Les deux seules athlètes qui l'avaient alors devancé - l'Américaine Vonn et l'Italienne Nadia Fanchini (5e dimanche) -sont les seules à avoir réussi à briser l'hégémonie helvétique sur léa piste Oreiller-Killy.

Hugues Ansermoz, l'entraîneur en chef des dames chez Swiss-Ski doit savourer l'exploit à sa juste valeur. Souffrant de la comparaison avec le début de saison tonitruant des messieurs, son équipe a su répondre de manière éclatante.

Le casse-tête pour lui, notamment en super-G, sera de sélectionner les quatres athlètes qui participeront à l'épreuve olympique à Whistler. Aujourd'hui, cinq filles ont rempli les critères (1 fois top 7 ou 2 fois top 15).

«Nous savions que le super-G était notre discipline forte, expliquait Ansermoz, mais ce résultat est presque incroyable. Et en plaus, ni Lara Gut, ni Andrea Dettling, deux de nos meilleures spécialistes n'étaient de la partie. Cette performance d'ensemble nous enlève une sacrée pression», ajoutait encore le technicien des Diablerets.

Val d'Isère. Coupe du monde dames. Super-G (après 52 concurrentes): 1. Fränzi Aufdenblatten (S) 1'26''43. 2. Nadia Styger (S) à 0''23. 3. Lindsey Vonn (EU) à 0''26. 4. Fabienne Suter (S) à 0''90. 5. Nadia Fanchini (It) à 1''02. 6. Martina Schild (S) et Dominique Gisin à 1''07. Puis: 22. Monika Dumermuth (S) à 2''05. 29. Nadja Kamer (S) à 2''43. Eliminées notamment: Anja Pärson (Su). Marie Marchand-Arvier (Fr).

Ton opinion