Actualisé 05.05.2014 à 14:26

Hockey sur glaceRéaction attendue de la part de la Suisse

Mardi soir au Hallenstadion, l'équipe de Suisse disputera face au Canada (20h15) son huitième et dernier match de préparation en vue du Mondial de Minsk (9 au 25 mai).

Sean Simpson, coach de la Suisse.

Sean Simpson, coach de la Suisse.

L'heure n'est plus aux atermoiements et aux réglages. A l'aube du Championnat du monde, Sean Simpson doit fixer les ultimes contours de son équipe. Trois victoires pour quatre défaites, tel est le bilan de la Suisse après sept parties. Rien de catastrophique. Pourtant l'équipe nationale couche sur une performance peu encourageante en Allemagne. Une défaite 2-0 contre une nation qu'elle retrouvera en Biélorussie. Certains joueurs comme Seger, Hollenstein et Cunti avaient été ménagés. Mardi soir, les leaders devront montrer davantage.

Surtout que l'équipe a reçu le renfort de trois joueurs évoluant en Amérique du Nord. Reto Berra (Colorado Avalanche/NHL) sera le portier titulaire, tandis que Simon Moser (Milwaukee Admirals/AHL) et Sven Bärtschi (Abbotsford Heat/AHL) amèneront de l'impact physique pour le premier et de la technique pour le second. Jamais appelé avec l'équipe A, l'espoir des Calgary Flames Sven Bärtschi sait qu'il a l'occasion d'impressionner son nouveau manager général Brad Treliving. Le Canadien de 44 ans fait en effet partie de l'encadrement du Team Canada. Mais en arrivant le jour du match, l'attaquant de 21 ans devrait avoir de la peine à digérer le décalage horaire.

Le contingent actuel compte 26 joueurs avec trois gardiens, neuf défenseurs et quatorze attaquants. Seuls 25 joueurs peuvent être inscrits pour le Mondial. Il y a fort à parier que Jérémie Kamerzin soit écarté, mais qu'il aille tout de même à Minsk. Simpson pourrait également laisser une place libre en espérant qu'un renfort, en l'occurrence Nino Niederreiter, débarque après l'élimination de son club en NHL. Minnesota est actuellement mené 2-0 dans la demi-finale de Conférence Ouest face aux Chicago Blackhawks.

Un Canada jeune

Naturellement, l'équipe du Canada présente à Zurich et au Championnat du monde n'a rien à voir avec la machine de guerre qui a remporté l'or aux Jeux de Sotchi. Pour ce tournoi mondial, le Canada mélange joueurs d'expérience et jeunes appelés à s'aguerrir au niveau international. Si l'effectif de 24 joueurs affiche 5970 matches de NHL au compteur, ses membres n'ont disputé que 55 rencontres sous le maillot à la feuille d'érable.

Au Hallenstadion, les regards pourraient être braqués sur Nathan MacKinnon, fraîchement éliminé en quarts de finale de Conférence Ouest avec son équipe de Colorado. A 18 ans, le premier choix de la draft 2013 sort d'une superbe saison avec l'Avalanche. Auteur de 63 points en 82 matches, puis de 10 points en 7 rencontres de play-off, le natif de Halifax est une vedette en puissance. En défense, les Canadiens alignent de solides athlètes comme Tyler Myers (203cm/103kg), Marc Methot (191cm/105kg) et Erik Gudbranson (193cm/99kg). Aux buts, c'est James Reimer (Toronto Maple Leafs) qui devrait être titularisé.

Les deux formations pourront compter sur des travées bien garnies puisque 9000 billets ont déjà été vendus. Les deux équipes s'envoleront dans le même avion mercredi matin pour la Biélorussie. La Suisse entrera en lice vendredi (15h45) et affrontera la Russie d'Alex Ovechkin. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!