Football: Recalé, Le Mont est totalement serein
Actualisé

FootballRecalé, Le Mont est totalement serein

En première instance, le club vaudois n'a pas reçu sa licence pour évoluer en Challenge League, lundi. Pour des broutilles.

par
Marc Fragnière
Baulmes
Serge Duperret n'est pas alarmiste.

Serge Duperret n'est pas alarmiste.

«Je suis déçu, frustré. Beaucoup de garanties nous étaient demandées. On les a produites. L'une d'elles de 25'000 francs est arrivée 12 heures trop tard. Et cela a suffi pour qu'on nous refuse la licence en première instance et qu'on doive faire recours», a fulminé le président Serge Duperret en montrant le fameuse garantie. En fait, après consultation du dossier, ce n'est pas une, mais deux garanties qui sont arrivées hors délai. Celle de 25'000 francs et une autre de 30'000 francs. Effectivement, corrige Duperret, mais elles sont désormais en notre possession. On est pile dans le tir.

Les autres points faibles du dossier concernent le Stade de Sous-Ville et la commune de Baulmes s'est engagée à les régler. Ainsi, des toilettes fixes (et non en Portakabin comme actuellement) seront installées à l'inter-saison dans le secteur visiteurs. Quant à l'éclairage, il sera rehaussé.

Dernière chicane: l'entraîneur Claude Gross n'est pas encore titulaire de la licence UEFA Pro. Une encouble qui n'en sera bientôt plus une, le coach étant en train de passer ses modules. De quoi permettre au FC Le Mont de voir l'avenir sereinement, en coulisse du moins. Reste maintenant à Gross et ses joueurs à matérialiser ce travail administratif sur le terrain.

Ton opinion