Sri Lanka: Recherche des disparus compliquée par la météo
Actualisé

Sri LankaRecherche des disparus compliquée par la météo

Des chiens renifleurs ont rejoint les équipes de sauveteurs vendredi au Sri Lanka pour tenter de retrouver les corps d'une centaine de victimes de coulées de boue qui ont enseveli mercredi une plantation de thé.

«Les opérations de recherche entament leur troisième jour mais nous n'avons plus d'espoir de retrouver des survivants. Nous n'en avons déjà plus retrouvé lors du deuxième jour», a reconnu un porte-parole du centre de crise. Le centre estime à une centaine les personnes disparues. Seize corps ont jusqu'à présent été extraits des terres effondrées.

Le président Mahinda Rajapaksa, qui s'est rendu jeudi dans la zone sinistrée, a ordonné de mettre des terres à disposition des familles touchées par la catastrophe et d'accueillir les 75 enfants en âge scolaire ayant perdu un, voire leurs deux, parent(s).

Chiens en renfort

Pour l'instant, seuls quelques corps ont été extirpés des montagnes de boue qui ont balayé les logements en tôle. Après une interruption des opérations jeudi après-midi en raison de nouvelles pluies, les recherches ont repris vendredi.

Une équipe de chiens est venue en renfort pour appuyer les centaines de militaires déployés sur le site de la catastrophe dans la région de Koslanda, à environ 200 km à l'est de la capitale Colombo.

«Nous recourons à des chiens renifleurs pour chercher les corps», a dit un responsable de cette unité canine, sous couvert d'anonymat. Des pelleteuses lourdes sont entrées en action jeudi et de nouveaux engins de creusement devaient arriver vendredi, a-t-il ajouté.

Aide proposée

Plusieurs pays, dont l'Inde et les Etats-Unis ont proposé leur assistance. Une porte-parole du Département d'Etat américain a indiqué que Washington préparait sa réponse à la demande officielle d'aide des autorités sri-lankaises. En revanche, Colombo n«a pas adressé de demande d«aide officielle à la Suisse, a indiqué à l'ats le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Les autorités sri-lankaises compétentes ont toutefois sollicité les organisations humanitaires sur place pour la mise à disposition de matériel de secours, sans préciser les besoins exacts. Le bureau de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à Colombo examine actuellement les possibilités de soutien de la Suisse dans ce contexte, ajoute le DFAE.

Hébergements d'urgence

Selon le centre de gestion des catastrophes (DMC), 227 habitants, dont le sort était initialement incertain, ont été retrouvés. Ils ont échappé à la catastrophe car ils étaient à l'école ou au travail quand leur logement ont été emportés.

Plus de 1200 personnes vivant dans des plantations de thé voisines de celle touchée ont été accueillis dans deux écoles en raison des craintes de nouvelles coulées de boue dans cette région aux terrains instables, ont dit des responsables du DMC.

La région est coutumière des coulées de boue. Les autorités avaient lancé de nombreux messages d'alerte pour demander aux habitants de se mettre à l'abri à la suite des fortes pluies de moussons survenues ces derniers temps. (afp)

Ton opinion