Grande-Bretagne: Recherchons informaticiennes à poils
Actualisé

Grande-BretagneRecherchons informaticiennes à poils

Une entreprise britannique a diffusé des offres d'emplois pour le moins inhabituelles pour recruter son personnel.

par
atk
La page web de la société est très minimaliste, ce qui pourrait faire croire qu'il s'agit d'un leurre. Mais le propriétaire de l'entreprise s'est défendu au «Daily Telegraph».

La page web de la société est très minimaliste, ce qui pourrait faire croire qu'il s'agit d'un leurre. Mais le propriétaire de l'entreprise s'est défendu au «Daily Telegraph».

«J'ai besoin d'un nombre de programmeuses web pratiquant le naturisme. L'environnement est naturiste, chaud et privé. Habiles avec le web et entraînées à utiliser notre logiciel pour créer une excellente page web et capable de réaliser le design d'un site. Vous pouvez travailler à temps plein ou partiel.»

Cette annonce parue le mois dernier sur la version britannique du site craiglist est l'idée de Chris Taylor, un entrepreneur de 63 ans à la tête de la société informatique Nude-House.com. Lancée il y a trois ans, l'entreprise basée dans le Buckinghamshire en Grande-Bretagne, fournit un service appelé «Move your Mouse». Il permet d'ajouter des informations à des photographies publiées sur les sites internet.

«Sept femmes ont déjà postulé pour ces emplois. Nous avons par contre un grand nombres d'hommes. Pour l'égalité des sexes, nous cherchons en ce moment un visage féminin», a expliqué au site «The Register» le patron de l'entreprise britannique, qui cherche également des vendeuses. «Les bureaux seront aussi munis de douches et seront réchauffés pour que l'équipe soit satisfaite.»

L'annonce et le site internet de la société sont très minimalistes. Aucune adresse physique de la société n'est visible et les images publiées sur la page web de l'entreprise ne reflètent pas une société de 2011. Ce qui pourrait faire penser que l'annonce est en réalité un leurre. Mais le propriétaire s'est défendu. «Oui, tout est vrai», a-t-il affirmé au «Daily Telegraph».

Ton opinion