Actualisé 11.12.2017 à 08:51

UE-Israël

Reconnaître Jérusalem «rend la paix possible»

Le Premier ministre israélien rencontre lundi à Bruxelles les ministres des Affaires étrangères de l'UE, cinq jours après la décision américaine sur Jérusalem.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a une nouvelle fois salué lundi la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël. Il a également dit s'attendre à voir la plupart des Etats membres de l'Union européenne (UE) adopter une position similaire.

Selon le chef du gouvernement israélien, la décision de Donald Trump de rompre avec la position de ses prédécesseurs sur le statut de Jérusalem est de nature à contribuer à la paix au Proche-Orient. L'initiative du président américain a été condamnée par les Palestiniens et par plusieurs gouvernements européens.

«Jérusalem est la capitale d'Israël, personne ne peut le nier (...) Cela rend la paix possible car reconnaître la réalité est la substance de la paix», a plaidé M. Netanyahu aux côtés de la cheffe de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini, avant de rencontrer les ministres des Affaires étrangères de l'Union. Il s'agit de la première visite depuis 22 ans d'un dirigeant israélien au siège de l'Union européenne.

Fidèle au «consensus international»

La représentante de la diplomatie de l'Union européenne a elle rappelé que l'UE restait fidèle au «consensus international» sur la question de Jérusalem qui n'est pas reconnue comme capitale d'Israël. Elle a aussi condamné «toutes les attaques contre des Juifs, partout dans le monde, y compris en Europe».

«En tant que partenaires et amis d'Israël, nous pensons qu'il est dans les intérêts sécuritaires d'Israël de trouver une solution durable et globale» au conflit israélo-palestinien, a par ailleurs estimé Mme Mogherini. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!