Valais – Recontre «fortuite» avec un loup à Niouc

Publié

ValaisRecontre «fortuite» avec un loup à Niouc

Une femme qui promenait son chien a croisé la route d’un prédateur. D’abord sous le charme, elle a fini par être effrayée par cet animal, peu farouche, qui s’est mis à la suivre.

Lundi dernier en fin de matinée, une femme s’est retrouvée face à un loup, alors qu’elle promenait son chien à Niouc, dans le val d’Anniviers (VS). Le Canton a indiqué jeudi que le garde-faune s’était rendu sur place pour évaluer la situation. Selon le témoignage de la promeneuse, le prédateur n’a pas pris la fuite à sa vue. Un dispositif de surveillance accrue a dès lors été mis en place. Il s’agit, précisent les autorités cantonales, d’observer le comportement du loup en question. Des rondes seront effectuées par les gardes-faune dans la zone concernée et, au besoin, ils procéderont à des tirs d’effarouchement.

En cas de danger imminent, l’abattage du loup pourrait même être envisagé. En effet, le loup est en principe un animal craintif qui évite les humains. Or, selon le récit de la promeneuse recueilli par lenouvelliste.ch, celui de Niouc n’a montré aucune peur et n’a pas fait mine de s’enfuir. Au contraire, il aurait même commencé à suivre la femme, qui a dit avoir été effrayée et se faire du souci. «Est-ce que j’ose laisser mes enfants jouer seuls dehors avec le chien?» Car la présence du chien pourrait en effet expliquer que ce loup n’ait pas déguerpi. Selon le communiqué du Canton du Valais, le prédateur peut considérer un chien comme un intrus sur son territoire ou… de la nourriture potentielle. Les autorités rappellent qu’il ne faut pas tenter de s’approcher d’un loup croisé fortuitement ni vouloir le photographier. La promeneuse de Niouc, dans un premier temps, avait considéré avoir de la chance de vivre un «moment incroyable» et a immortalisé cette rencontre, en vidéo. C’était avant qu’elle commence à se sentir en danger face à cet animal si peu farouche.

(comm/jfz)

Ton opinion

12 commentaires