Suisse: Record d'interventions pour la Rega en 2015
Actualisé

SuisseRecord d'interventions pour la Rega en 2015

Les hélicoptères rouges sont sortis plus de 15'000 fois l'an passé. Soit une intervention toutes les 35 minutes.

photo: Keystone

Pour la première fois, la Rega a organisé plus de 15'000 missions en 2015. Les hélicoptères et les avions-ambulance ont été particulièrement sollicités en février et durant l'été très chaud.

«Ce fut une année intense et réussie. Une année qui a connu quelques extrêmes sur le plan de la météo», a résumé jeudi devant la presse à Lausanne Sascha Hardegger, chef des opérations hélicoptères.

Températures élevées obligent, les missions en hélicoptère ont fait un bond en juillet et en août pour atteindre un niveau record. L'augmentation est respectivement de 18,3% et de 8%. S'agissant du mois de février, ce sont aussi les conditions météorologiques «particulièrement favorables» aux loisirs en altitude qui expliquent la hausse du travail de la Garde aérienne suisse de sauvetage.

Chaque demi-heure

Dans les détails, la Centrale d'intervention a organisé 15'053 missions. Soit, en moyenne, une mission toutes les 35 minutes. Pour les avions-ambulance et les hélicoptères, cela représente une augmentation de 4,3% ( 618) par rapport à 2014.

Si les accidents liés aux sports d'hiver représentent une part importante des interventions des hélicoptères, «la grande majorité, plus de 40%, répond à des cas de maladie», a tenu à rappeler Sascha Hardegger. Les accidents de sports d'hiver viennent en seconde position, loin devant les accidents de travail.

Station à Lausanne

Tournant son regard vers l'avenir, la Rega est revenue sur certains de ses projets. A l'image de sa volonté de pouvoir sauver des vies par mauvais temps en permettant à ses hélicoptères de sauvetage de voler par brouillard ou chute de neige.

Elle développe ainsi depuis 2014 un réseau national de stations météorologiques et de webcams qui doit être doté de 60 stations en 2017. Six de ces stations seront propres à la Rega.

L'une a par exemple été installée sur le toit de l'hôpital cantonal de Fribourg et l'autre devrait être posée ces prochaines semaines à la base de la Rega à Lausanne, a expliqué Laurent Racine, pilote et chef-adjoint de la base à Lausanne.

Comptes moins bons

Du côté des comptes, le résultat d'exploitation a diminué. Il était de -7,1 millions contre 3,5 millions en 2014. Une perte que l'association explique par l'augmentation des amortissements et des provisions nécessaires pour les appareils.

Interrogé sur ce point, Sascha Hardegger explique qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir au vu du «cashflow». Et de rappeler que «le volume des investissements est énorme». L'an dernier, la Rega a investi quelque 200 millions de francs dans de nouveaux aéronefs et des projets connexes.

Donateurs en hausse

En 2015, elle annonce par ailleurs que son nombre de donateurs a à nouveau augmenté. Ils étaient ainsi 3,283 millions, soit une hausse d'environ 50'000 par rapport à l'exercice précédent.

Reste que le système les comptabilisant recense désormais chaque personne liée à une affiliation. Le précédent enregistrait uniquement le nombre d'affiliations. Et ces dernières pouvaient par exemple regrouper des familles sans tenir compte des mineurs inclus. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion