Genève: Recours des détenus punis lors de la canicule

Publié

GenèveRecours des détenus punis lors de la canicule

Des prisonniers de La Brenaz recourent contre la sanction qui les a frappés, après une grève. Ils avaient refusé de travailler en atelier en raison de la chaleur extrême, selon eux.

La prison genevoise de La Brenaz. 

La prison genevoise de La Brenaz. 

Laurent Guiraud/TDG

Le 15 juillet dernier au sein de l’établissement pénitentiaire de La Brenaz, neuf prisonniers avaient refusé de retourner travailler en atelier, surchauffé d’après eux. Leur chef n’avait pas voulu ouvrir les fenêtres, avait révélé la RTS . Vendredi, le collectif Parlons Prisons informe que ces détenus ont déposé un recours contre la punition dont ils ont fait l’objet, à savoir l'isolement cellulaire pendant une semaine. Alors que la canicule sévissait, «ils ont été sanctionnés pour avoir demandé de travailler dans des conditions dignes et qui ne mettent pas en danger leur santé», s’insurge le collectif. 

De son côté, l’Office cantonal de la détention avait rétorqué que le bâtiment répondait aux normes Minergie: «Il devrait faire plus frais» avec les fenêtres fermées. Par ailleurs, les détenus auraient eu d’autres exigences que d’ouvrir les fenêtres, comme une chaîne hi-fi ou un remaniement des groupes. Des demandes rejetées par l’administration.

(dra/com)

Ton opinion