Suisse: Recul au classement des pays mondialisés
Actualisé

SuisseRecul au classement des pays mondialisés

La Suisse ne figure plus sur la liste des dix pays les plus mondialisés. Elle perd deux rangs et arrive onzième, selon l'indice établi par l'institut zurichois KOF.

La Suisse perd deux rangs, notamment en raison d'une hausse des taxes douanières et d'une augmentation des barrières à l'importation, explique l'institut zurichois.

L'Irlande, la Belgique et le Pays-Bas arrivent en tête du classement 2014 du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). L'Autriche est quatrième devant Singapour. Les pays les moins globalisés sont la Somalie, les Îles Salomon, Kiribati, l'Erythrée et le Laos. L'indice publié mercredi reflète la mondialisation sur les plans économique, social et politique de l'année 2011.

En matière de mondialisation économique, la Suisse arrive 37e, perdant 11 rangs par rapport au précédent indice. Elle reste dotée d'une économie ouverte, au regard de la part élevée du produit intérieur brut (PIB) liée aux échanges commerciaux, aux investissements et aux flux de revenus. Mais elle est pénalisée par une augmentation de ses taxes douanières et de ses barrières tarifaires et non tarifaires à l'importation, relève le KOF.

Contacts avec l'extérieur

Sur le plan de la mondialisation sociale, qui tient notamment compte des contacts personnels avec l'extérieur comme le tourisme et l'immigration, ainsi que la circulation transfrontalière d'informations, la Suisse arrive 4e, derrière Singapour, l'Irlande et l'Autriche.

Au niveau politique, l'indice tient compte pour un pays du nombre d'ambassades étrangères qu'il accueille, des missions de paix de l'ONU auxquelles il a participé, des accords bilatéraux et multilatéraux conclus et de sa représentation au sein des organisations internationales. La Suisse arrive 13e. France, Belgique et Italie composent le trio de tête.

Alors que le printemps arabe a eu des répercussions sur l'index, reléguant certains pays nord-africains en bas de classement, ce n'est pas le cas de la crise européenne de la dette. L'Irlande et le Portugal, deux des pays les plus touchés, demeurent dans le top dix. (ats)

Ton opinion