Actualisé 13.02.2009 à 09:55

Michelin

Recul des ventes et baisse du bénéfice

Michelin a vu son bénéfice chuter de plus de moitié en 2008, touché à son tour par la crise, mais aussi par la hausse des matières premières, selon les chiffres annoncés vendredi.

Le bénéfice net a dégringolé de 53,8% à 357 millions d'euros.

Le groupe français de pneumatiques a également enregistré une baisse de 2,7% de son chiffre d'affaires annuel à 16,408 milliards d'euros (24,5 milliards de francs), a-t-il indiqué dans un communiqué. La baisse de l'activité s'est brutalement accélérée au dernier trimestre: les volumes vendus ont chuté de 16%. Sur l'année, ils sont en baisse de 2,9%.

Pour l'avenir, Michelin s'est montré très pessimiste. «Les perspectives restent très défavorables pour les mois à venir», a estimé le patron de Michelin, Michel Rollier, cité dans le communiqué.

Réduction des investissements

Le groupe a retenu comme hypothèse que les marchés des pneumatiques «devraient rester en forte baisse au premier semestre» par rapport à la même période de 2008, puis qu'ils «pourraient se redresser».

En conséquence, «Michelin renforce le pilotage de ses programmes de production, pour accroître la flexibilité de son outil industriel, gérer ses stocks au plus près et optimiser les liquidités du groupe», explique M. Rollier.

Le groupe va aussi «réduire fortement (ses) investissements en 2009», a-t-il annoncé, précisant que les principaux axes de la stratégie à moyen terme seront «préservés». Les investissements devraient être ramenés à environ 700 millions d'euros, consacré en priorité aux développements dans les pays émergents, contre 1,271 milliard en 2008.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!