Affaire Hainard: Récusation de Patrick Erard rejetée par la CEP
Actualisé

Affaire HainardRécusation de Patrick Erard rejetée par la CEP

Dans le canton de Neuchâtel, la Commission d'enquête parlementaire (CEP) a rejeté la requête de Frédéric Hainard.

L'ex-conseiller d'Etat Frédérice demandait la récusation de Patrick Erard, ancien président de la CEP. Mais cette dernière la rejette car elle porte sur l'annulation des actes entrepris par la commission sous la présidence de Patrick Erard avant sa démission, écrit notamment la CEP dans un communiqué publié mardi.

Candidat à l'élection complémentaire destinée à remplacer Frédéric Hainard au gouvernement neuchâtelois, le Vert Patrick Erard avait démissionné de la présidence de la CEP début septembre. L'ex- conseiller d'Etat avait alors demandé la récusation de Patrick Erard et des actes d'enquête menés sous sa responsabilité.

Le 28 septembre, le Grand Conseil avait pourvu à la démission de Patrick Erard en nommant la députée des Verts Veronika Pantillon à la présidence de la CEP. Celle-ci a précisé le 2 novembre que la demande de récusation formulée par Frédéric Hainard a été examinée par des juristes indépendants.

Selon la présidente de la CEP, le rapport final sur l'affaire Hainard sera déposé au plus tôt au début de l'année prochaine. Aucune information supplémentaire ne sera divulguée d'ici là aux députés ou aux médias. (ats)

Ton opinion