Actualisé 05.06.2019 à 10:44

SuisseRecycler le CO2 de l'océan pour en faire du carburant

Des chercheurs suisses et norvégiens ont imaginé la création d'îles artificielles pour changer la pollution en ressources.

par
Pauline Rumpf
L'installation serait couverte de panneaux photovoltaïques.

L'installation serait couverte de panneaux photovoltaïques.

dr

L'idée semble venue de la science-fiction, et en est encore au stade de la modélisation. Elle est cependant prometteuse, assure la Confédération. Il s'agit de recycler les émissions de CO2 pour en faire du méthanol, à utiliser comme carburant liquide, le tout sur d'immenses îles artificielles au milieu de l'océan.

Le projet comporte de ­nombreux avantages, estime l'équipe de scientifiques issus du Laboratoire fédéral de recherche Empa, de l'EPFZ et des universités de Zurich, Berne et Trondheim (Nor). D'abord le lieu: le dioxyde de carbone est 125 fois plus concentré dans l'eau que dans l'air. L'océan fournirait l'espace considérable requis par cette technologie, «une zone inutilisée qui n'appartient à personne», constate l'Empa dans son communiqué. Une surface de 170 000 km2 permettrait de répondre à la demande mondiale d'énergie pour le transport de marchandises.

L'innovation consiste aussi à produire un carburant liquide, le méthanol, comme ­solution de remplacement pour l'électricité, difficilement stockable et transportable. Le méthanol peut aussi être utilisé pour fabriquer d'autres produits comme les polymères. Une plateforme de démonstration à Dübendorf (ZH) a donné des résultats encourageants.

Le prix d'un tel projet reste un frein: pour un complexe de 70 îles avec un navire, il faudrait investir 80 millions de dollars. Or pour un recyclage de tout le CO2 émis, 170 000 de ces îles flottantes seraient nécessaires.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!