Actualisé

Etats-UnisRed Bull paiera les clients floués par sa pub

La boisson dite énergisante ne donne pas forcément des «ailes», comme prétend sa publicité, mais peut rapporter jusqu'à dix dollars à tout acheteur mécontent, selon un accord passé avec un cabinet d'avocats new-yorkais.

La marque autrichienne pourrait devoir rembourser des millions de clients.

La marque autrichienne pourrait devoir rembourser des millions de clients.

Selon le cabinet d'avocats Morelli Alters Ratner de New York, l'entreprise autrichienne a récemment accepté de payer 13 millions de dollars pour éviter un projet de plainte en nom collectif contestant les performances énergétiques de la boisson vantées dans la publicité «Red Bull vous donne des ailes».

La plainte «accusait la compagnie et ses filiales américaines de publicité mensongère quand elle affirme que sa boisson augmente les performances, la concentration et la réactivité, ce qui permet de faire payer la boisson plus cher», écrit un communiqué du cabinet.

«En fait, les plaignants estiment que Red Bull n'apporte pas plus de bienfaits au consommateur qu'une tasse de café», ajoute le communiqué récemment publié.

Dans un email envoyé à «Bevnet», le magazine de l'industrie des boissons, Red Bull indique que la compagnie «a accepté l'accord pour éviter le coût et le temps perdu en justice. Néanmoins, Red Bull maintient que ses publicités ont toujours été exactes et reflétant la vérité, et dément avoir mal agi».

Des millions de personnes potentiellement concernées

L'accord pourrait concerner des millions de personnes ayant acheté au moins une canette de Red Bull depuis le premier janvier 2002, indiquent les avocats. Elles peuvent demander soit 10 dollars en liquide, soit deux produits Red Bull gratuits d'une valeur d'environ 15 dollars (plus les frais de port payés par Red Bull).

L'accord doit être encore approuvé en justice et une audience aura lieu devant la cour du deuxième district de New York (District Court of the Southern District of New York) le 1er mai 2015.

Un premier plaignant, Benjamin Careathers, suivi ensuite par d'autres, avait accusé en 2013 Red Bull d'ignorer des études publiées notamment dans le journal scientifique Nutrition Reviews, qui estimaient que les performances de la boisson équivalaient à celles apportées par une dose moyenne de café.

Le magazine «Time» avait néanmoins calculé jeudi qu'avec la publicité donnée à cet accord, la somme maximum de 13 millions de dollars à diviser entre les plaignants pourrait largement diminuer la part de chacun.

Selon le site Internet de Red Bull, 5,3 milliards de canettes ont été vendues en 2013 dans le monde. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!