Actualisé 15.03.2009 à 05:22

Amérique du sudRedistribution des terres en Bolivie

Le président bolivien Evo Morales a procédé samedi à la première redistribution de terres en Bolivie.

Il a réattribué 38000 hectares de terres confisquées à de riches propriétaires au profit de petits exploitants agricoles locaux.

Ces mesures de confiscation ont été récemment décrétées à l'encontre de cinq grandes exploitations situées dans les riches territoires de l'est du pays, fiefs des opposants conservateurs à Morales. Elles sont justifiées par le fait que les grands exploitants agricoles maintenaient leurs employés de l'ethnie guaranie dans des conditions de semi-esclavage.

«Ce n'est pas que ces terres n'étaient pas exploitées, mais elles représentaient des violations des droits de l'Homme contre les Guaranis qui en seront les nouveaux propriétaires», a expliqué Evo Morales. «A partir d'aujourd'hui, nous entamons un processus qui doit mettre fin aux gigantesques exploitations agricoles en Bolivie», a-t-il ajouté.

Ce transfert de terres intervient six semaines après que Morales a réussi à faire adopter une nouvelle constitution d'inspiration socialiste. Ce texte limite à 5000 hectares la superficie maximale autorisée pour une même ferme et prévoit que les exploitations agricoles doivent respecter certains critères économiques et obéir à certaines conditions sociales.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!