AVS 21: 50,57% % de OUI aux votations du 25 septembre

Actualisé

Votations du 25 septembreLa réforme de l’AVS acceptée de justesse

Après un suspense qui a duré quasi tout l’après-midi, les résultats définitifs sont tombés: les Suisses ont accepté la réforme de l’AVS et la hausse de son financement par la TVA.

par
Angelica Zermatten

Les femmes vont devoir travailler jusqu’à 65 ans, comme les hommes. Les résultats définitifs sont tombés: le relèvement de l’âge de la retraite a été accepté à 50,57% et celui de la TVA à 55,07%. La participation pour ces deux objet se monte à 52,2%.

L’Alliance 2x OUI à AVS 21, composée du PLR, de l’UDC, du Centre, des Vert’libéraux et du PEV, «se réjouit du double Oui en faveur de la stabilisation, de la modernisation et de la flexibilisation de notre AVS», annonce-t-elle dans un communiqué de presse. Elle estime que «grâce à AVS 21, le premier pilier peut être stabilisé et modernisé».

À ses yeux, «la réforme n’est pas seulement un compromis politique, mais aussi un compromis social pour garantir l’acquis social le plus important de notre pays». Quant au financement additionnel par la TVA, il permettra que «tout le monde contribue à stabiliser l’AVS et, grâce aux mesures structurelles, les rentes et le départ à la retraite seront désormais plus flexibles», poursuit l’Alliance 2x OUI à AVS.

«Au détriment des femmes»

Pour l’Union syndicale suisse (USS), en revanche, cette réforme de l’AVS se fait «au détriment des femmes». L’USS estime qu’«avec les baisses de prestations qu’elle entraîne, cette réforme aggrave encore davantage la situation des femmes qui est déjà problématique en termes de revenu et de retraite».

L’USS s’attend désormais à ce que soient prises «des mesures fortes pour que l’indépendance financière des femmes et l’égalité se concrétisent enfin». «Leur déficit de rente doit être comblé au plus vite», ajoute l’USS qui demande aussi «des places d’accueil abordables et en nombre suffisant pour les familles avec enfants» et que «les métiers typiquement féminins doivent de toute urgence obtenir de meilleurs salaires et conditions de travail».

Ton opinion

109 commentaires