Genève: Réforme salariale: là, l’Etat commence par négocier
Publié

GenèveRéforme salariale: là, l’Etat commence par négocier

Le Conseil d’Etat a décidé de prendre langue avec les syndicats au tout début du processus de refonte de la grille salariale de la fonction publique.

par
jef
La conseillère d’Etat Nathalie Fontanet mènera les négociations avec les syndicats.

La conseillère d’Etat Nathalie Fontanet mènera les négociations avec les syndicats.

TG – Lucien FORTUNATI

Le gouvernement genevois n’a pas renoncé à réformer la grille salariale de l’Etat. Ce mercredi, il a annoncé le lancement de son projet, intitulé G’Evolue. Mais, ayant retenu les leçons de l’échec de SCORE (le précédent projet enterré l’an passé après dix ans de péripéties diverses et de colères syndicales), le Conseil d’Etat a décidé de prendre le problème par l’autre bout: il entend, cette fois, commencer par les négociations avec les partenaires sociaux. Puis, dans un second temps seulement, il créera une commission paritaire chargée d’évaluer les fonctions, de définir la méthode, les critères, la pondération, pour finalement proposer une nouvelle grille.

Cette phase de négociations avec les organisations représentatives du personnel sera menée par une délégation du Conseil d’Etat composée de Nathalie Fontanet, cheffe des Finances, d’Anne Emery-Torracinta, cheffe de l’Instruction publique et de Mauro Poggia, chef de la Sécurité, de l’Emploi et de la Santé.

Ton opinion

83 commentaires