Actualisé 23.03.2016 à 14:30

Finances fédéralesRéfugiés: Berne demande une rallonge du budget

Le Conseil fédéral a requis au Parlement une rallonge du budget 2016 qui reposait sur une hypothèse trop basse de demandes d'asile et de dossiers traités.

Près de 90% des suppléments demandés par le Conseil fédéral au Parlement concernent l'asile.

Près de 90% des suppléments demandés par le Conseil fédéral au Parlement concernent l'asile.

photo: Keystone

Les dépenses fédérales devraient s'alourdir de 397 millions cette année. La première rallonge au budget 2016 demandée mercredi par le Conseil fédéral au Parlement doit avant tout éponger les surcoûts de l'asile.

Près de 90% des suppléments requis, soit 353,4 millions concernent l'asile. La crise en Syrie et la pression migratoire persistante en provenance de l«Afghanistan et de l«Afrique ont provoqué un afflux exceptionnel de réfugiés vers l'Europe depuis le milieu de l'an dernier.

Le budget 2016 repose sur une hypothèse trop basse de demandes d'asile et de dossiers traités. Au lieu de 26'000 nouveaux dossiers et 30'000 cas réglés en 2015, près de 39'500 requêtes ont été déposées et seulement 28'100 cas réglés. La Suisse ayant en outre accordé sa protection à 53,1% des requérants, le nombre de personnes en procédure d'asile a augmenté, justifie le gouvernement.

Les ressources supplémentaires demandées sont notamment destinées à l'aide sociale (266,8 millions) et à un nombre accru de places d'hébergement (82,8 millions).

Pour l'innovation

D«autres suppléments importants sont demandés pour le renforcement des mesures dans le domaine de la Commission pour la technologie et l«innovation (15,8 millions) et le maintien de la valeur et le développement du réseau radio suisse de sécurité POLYCOM (13,8 millions). Une somme de 6,3 millions est prévue pour des mesures antiterroristes: 86 postes devraient être créés à l'échelon de la Confédération.

Le volume total de crédits sollicités est relativement important par rapport aux autres années. Le supplément représente 0,6% des dépenses totales du budget alors que la moyenne sur les années 2009 à 2015 est de 0,2%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!