Plongée: Règles spéciales pour les secours en plongée
Publié

PlongéeRègles spéciales pour les secours en plongée

Le Conseil fédéral a prévu une série d'exceptions pour éviter que les services de sauvetage et les instructeurs ne cessent leurs activités.

Les plongeurs engagés lors d'un service de piquet pourront intervenir à deux sans que la présence d'une personne supplémentaire ne soit requise.

Les plongeurs engagés lors d'un service de piquet pourront intervenir à deux sans que la présence d'une personne supplémentaire ne soit requise.

photo: Keystone

Les plongeurs de police, les services de sauvetage et les instructeurs de plongée ne seront pas soumis à un régime aussi strict que les autres personnes effectuant des travaux en scaphandriers. Le Conseil fédéral a prévu mercredi une série d'exceptions pour éviter qu'ils ne cessent leurs activités.

De nouvelles dispositions prévalent depuis janvier pour mieux protéger les personnes portant des équipements de plongée. Or elles ne tiennent pas suffisamment compte des particularités des activités de la police et des sauveteurs. Résultat: ces derniers ont dû renoncer à de nombreuses interventions.

Dès la fin de l'été

De nouvelles règles, élaborées conjointement par les polices cantonales et l'Office fédéral de la santé publique, seront appliquées dès la fin de l'été. Les membres de la police et les sauveteurs ne devront pas porter de masque facial intégral si deux personnes participent à la plongée.

En cas de plongée de longue durée, il ne sera pas nécessaire d'installer une chambre de traitement sur place si un concept de sauvetage est prévu et que les plongeurs peuvent être transportés rapidement vers un hôpital spécialisé.

Enfin, les plongeurs engagés lors d'un service de piquet pourront intervenir à deux sans que la présence d'une personne supplémentaire ne soit requise. En attendant que ces règles entrent en vigueur, le Conseil fédéral a décidé d'appliquer avec effet immédiat une série d'exceptions aux dispositions actuelles.

Les plongeurs de police, les services de sauvetage et les instructeurs de plongée pourront ainsi poursuivre leurs activités sans enfreindre la législation. Ils devront toutefois respecter une série de règles concernent la prévention des accidents et la formation des plongeurs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion