Taïwan: Réhabilitez le «bébé Tigre»
Actualisé

TaïwanRéhabilitez le «bébé Tigre»

Alors que l'année du Tigre du calendrier chinois vient de commencer, les autorités taïwanaises exhortent leurs concitoyens à tordre le cou aux croyances autour des bébés nés l'année du Tigre.

La courbe des naissances a tendance à chuter les années du Tigre car les bébés nés sous ce signe risquent, selon l'astrologie chinoise, d'être malveillants et malfaisants pour leurs proches.

Un responsable du ministère de l'Education Yang Chang-yu a tenté de battre en brèche cette idée reçue sur ces bébés Tigre, soulignant que de nombreuses personnalités brillantes sont Tigre, comme le président Ma Ying-jeou né en 1950 et le vice-président Vincent Siew (1962).

Les Taïwanais devraient malgré tout faire un enfant cette année, car «les enfants, quel que soit leur animal zodiacal, peuvent réussir», souligne M. Yang dans le quotidien China Times.

Selon des statistiques officielles, la précédente année du Tigre, en 1998, avait vu la naissance de 271 450 bébés, alors que 305 312 bébés étaient nés deux ans plus tard, en 2000, année du Dragon, réputée pour être le meilleur des signes astrologiques chinois.

Ton opinion