Actualisé 13.04.2015 à 12:50

Suisse

Reka pâtit de l'abandon du taux plancher

La Caisse suisse de voyage (Reka) souffre du franc fort. Le nombre de réservations sur l'année 2015 a baissé de près de 10% par rapport à 2014, malgré de nouvelles offres.

Les décisions la Banque nationale suisse (BNS) influent fortement sur la demande de vacances en Suisse, a indiqué lundi Reka dans son rapport de gestion. L'argent Reka (chèques Reka, Reka-Card et Reka Rail) pâtit aussi de l'abolition du taux plancher de l'euro face au franc.

La croissance initialement attendue pour 2015 des ventes de l'argent Reka et la reprise dans le domaine des vacances ne devraient pas être de mise, souligne la coopérative.

Parallèlement au faible niveau d'intérêt pour les emprunts helvétiques à taux fixe, les revenus de placements importants pour Reka se trouvent sous pression. Il est ainsi d'autant plus important d'améliorer la structure des coûts et l'occupation des appartements de vacances.

Du côté de ses offres chèques Reka, Reka-Card et Reka Rail, la Caisse suisse de voyage a enregistré un chiffre d'affaires record de 679 millions de francs. Les revenus de la coopérative ont par contre baissé dans le domaine des vacances, de 75,4 millions de francs en 2013 à 74,4 millions de francs l'année passée. Le résultat d'exploitation a par contre grimpé de 3,9 à 6,2 millions. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!