Remède trouvé contre l'anémie des enfants

Actualisé

Remède trouvé contre l'anémie des enfants

Washington - Des nutritionnistes américains ont mis au point une poudre de fer et de zinc qui permet de prévenir et de traiter l'anémie des jeunes enfants.

Mélangée à d'autres aliments, elle contribuerait à lutter contre la malnutrition, un problème de santé publique majeur dans les pays pauvres.

L'étude menée en 2005 et publiée dans le dernier numéro du «Journal of Nutrition» a été menée en Haïti. Selon ses résultats, la poudre baptisée «Sprinkles» («saupoudrage») ajoutée à de la nourriture permet de réduite l'anémie de moitié. Par ailleurs, les enfants sont protégés de l'anémie ou d'une rechute pendant sept mois.

L'étude a été conduite par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (International Food Policy Research Institute, IFPRI), une organisation indépendante de lutte contre la faim, en collaboration avec la division des sciences nutritionnelles de l'Université Cornwell.

«Sprinkles est un outil efficace et pratique pour réduire l'anémie de l'enfant», a déclaré Marie Ruel, directrice de la division de la consommation alimentaire et de la nutrition de l'IFPRI, et co-auteure de l'étude. «Sil est associé à d'autres initiatives pour améliorer la nutrition, telles laide alimentaire, son impact potentiel est énorme.»

Les micronutriments sont des éléments chimiques, comme le fer et le zinc. Ils sont nécessaire à la croissance de l'organisme, mais en petites quantités. Les carences en fer et en autres micronutriments fragilisent la santé des populations, provoquent prématurément la mort et compromettent le développement. Les enfants âgés de six à 24 mois sont les plus vulnérables.

Sprinkles est une poudre sèche sans saveur qui contient du fer, du zinc et des vitamines. Dans les zones rurales d'Haïti, où au moins deux enfants sur trois de moins de trois ans sont anémiés, un programme d'aide alimentaire à base de céréales renforcées par du fer et d'autres micronutriments a été mis en place.

Après avoir été ajouté à la nourriture des enfants haïtiens pendant deux mois, le complément nutritionnel a permis de faire chuter le taux d'anémie de 54% à 24%, puis à 14% dans les sept mois qui ont suivi. En revanche, ce taux est resté inchangé pour les enfants de l'étude qui n'avaient pas eu de «Sprinkles».

Bien que l'étude ait été réalisée en Haïti, la poudre a été testée dans d'autres pays en développement, notamment au Bangladesh, au Ghana et en Indonésie. En Haïti, Sprinkles était distribué une fois par mois pendant deux mois, en association avec de la farine de blé et de soja et de l'huile supplémentée en vitamine A.

Tous les mois, les mères recevaient deux sacs en plastique, chacun contenant 15 sachets de Sprinkles, et des consignes écrites. Chaque sachet contient 12,5mg de fer mélangé à du zinc et des vitamines A et C. La ration alimentaire mensuelle comprenait 8kg de farine de blé et de soja et d'huile supplémentée en vitamine A.

Les sachets, consommés une fois par jour, contenaient de la poudre et non des comprimés, les enfants étant âgés de 6 à 24 mois. Un sirop au goût de fer avait d'abord été testé, mais les enfants ne l'aimaient pas.

Coût de l'opération: 1,47 euros, soit 2$, par enfant pour deux mois. Au total 415 enfants ont participé à cette étude.

Selon les résultats de l'étude, il est facile d'intégrer la distribution de Sprinkles et l'éducation nécessaire dans des programmes alimentaires déjà existants. Les mères qui ont participé à l'étude se sont déclarées convaincues et prêtes à acheter Sprinkles si la poudre était vendue dans les marchés locaux. elle est actuellement vendue sous le nom de Babyfer par une entreprise de marketing social, Population Services International.

«Sprinkles est l'une des innovations les plus prometteuses dans le domaine de la nutrition aujourd'hui», estime Purnima Menon, principal auteur de l'étude et chercheur associé du département de science de la nutrition de l'Université Cornwell. «C'est une alternative peu coûteuse que les mères semblent apprécier et qui est facile à consommer pour les enfants.»

AP

Ton opinion