CONSEILS D’EXPERTE - Remèdes efficaces contre les allergies d’intérieur
Si vous éternuez autant à l’intérieur qu’à l’extérieur pendant la saison des pollens, c’est que vous êtes probablement allergique aux poils de bêtes, aux acariens ou à la moisissure.

Si vous éternuez autant à l’intérieur qu’à l’extérieur pendant la saison des pollens, c’est que vous êtes probablement allergique aux poils de bêtes, aux acariens ou à la moisissure.

Pexels
Publié

CONSEILS D’EXPERTERemèdes efficaces contre les allergies d’intérieur

Vous faites partie de ceux qui éternuez à l’intérieur? Une experte explique ce qui déclenche une réaction allergique en intérieur et vous livre ses remèdes.

par
Meret Steiger

C’est un problème que l’on rencontre couramment à l’arrivée des beaux jours. Dès que la saison du pollen démarre, les personnes allergiques se mettent à éternuer et à renifler. Mais que faire si les éternuements et les écoulements nasaux ne s’arrêtent pas à l’intérieur et pendant les mois d’hiver? Dans ce cas, il se pourrait que vous souffriez d’allergies d’intérieur.

À l’intérieur, divers facteurs peuvent déclencher une réaction allergique. Parmi eux, les acariens, les poils d’animaux ou la moisissure, mais aussi les pollens venant de l’extérieur ou véhiculés par les plantes d’intérieur. Les symptômes typiques se manifestent par des éternuements, un nez qui coule ou une sensation de nez bouché, des yeux et des oreilles irrités ou qui démangent, ainsi que des éruptions cutanées. Noemi Beuret, experte chez aha! Centre d’Allergie Suisse vous livre huit conseils pour soulager les symptômes.

Réduire au maximum la présence de textiles dans la chambre à coucher

Les acariens constituent l’un des problèmes majeurs pour les personnes souffrant d’allergies. «Il faut savoir que les endroits douillets et confortables à nos yeux font aussi le bonheur des acariens, qui adorent se nicher dans la literie et les couvertures bien chaudes. Ils prolifèrent également dans les nids à poussière que sont les tapis ou les rideaux. En réduisant la présence de matières textiles, vous réduisez également le nombre d’acariens», explique Noemi Beuret.

Si vous souhaitez avoir une tête de lit, mieux vaut opter pour le bois ou le métal. Si vous êtes allergique, vous ferez également l’impasse sur les tapis.

Si vous souhaitez avoir une tête de lit, mieux vaut opter pour le bois ou le métal. Si vous êtes allergique, vous ferez également l’impasse sur les tapis.

Pexels/Burst 54

Pour ce faire, le moyen le plus simple est encore de ne pas leur offrir un environnement propice à leur prolifération. Renoncez, par conséquent, à la tête de lit matelassée, aux épais tapis et aux nombreux coussins. Optez plutôt pour une tête de lit en bois ou en métal, remplacez les rideaux par des stores et évitez au maximum les matières textiles.

Utilisez un aspirateur avec filtre HEPA

Passer régulièrement l’aspirateur va de soi, surtout quand on est allergique aux acariens. «En fait, il est recommandé aux personnes souffrant d’une allergie aux pollens, à la poussière domestique ou aux animaux d’utiliser un aspirateur avec filtres HEPA (à partir de la classe 11). Grâce à leur finesse, ils permettent de filtrer et de retenir les allergènes de l’air ambiant», explique Noemi Beuret.

Les filtres HEPA sont capables d’éliminer les particules les plus infimes en suspension dans l’air ambiant, notamment les bactéries et les virus, les pollens, les larves et excrétions d’acariens, les poussières, les aérosols ainsi que les particules de fumée.

Mettez un masque pour faire la poussière

Porter un masque lorsque vous faites la poussière rend la pénétration dans la bouche ou le nez d’acariens, de leurs excréments ou d’autres particules auxquelles vous pourriez être allergique plus difficile. Selon Noemi Beuret, «le port d’un masque peut aider les personnes allergiques à réduire le contact avec les allergènes. Le degré de soulagement dépend de l’allergène et du pouvoir filtrant du masque».

Quand vous faites la poussière, vous répandez évidemment beaucoup de particules dans l’air. Pour éviter le déclenchement de réactions allergiques, vous pouvez porter un masque.

Quand vous faites la poussière, vous répandez évidemment beaucoup de particules dans l’air. Pour éviter le déclenchement de réactions allergiques, vous pouvez porter un masque.

Pexels

En plus de cela, il convient d’ouvrir en grand les portes et les fenêtres pendant que vous faites le ménage. Le courant d’air transporte une partie des allergènes vers l’extérieur. Si vous souffrez du rhume des foins, vous éviterez toutefois de faire cela pendant la saison des pollens, au risque de voir ces derniers se déposer sur les surfaces fraîchement nettoyées.

Investissez dans des protège-matelas et des couvertures anti-acariens

Étant donné que les vilains acariens apprécient tout particulièrement la literie en raison de la chaleur qui y règne, vous pouvez tenter de vous attaquer à la racine du problème en utilisant des protège-matelas et des couvertures anti-acariens. «C’est très efficace contre les acariens! Les allergènes, qui se trouvent principalement dans les excréments des acariens, ne peuvent pas passer à travers les fibres denses du tissu des housses. Il est également important de laver le linge de lit chaque semaine, et les coussins et couettes chaque mois, à 60°C», recommande l’experte.

Pas d’animaux dans la chambre à coucher

Si vous aimez vous blottir contre votre chat ou votre chien au lit, nous n’avons pas de bonnes nouvelles pour vous. Car, même si vous n’êtes pas allergique aux poils de bêtes, les animaux peuvent être la cause de l’augmentation d’allergènes dans la chambre à coucher.

Les chats (et les chiens) n’ont rien à faire dans la chambre à coucher. S’il vous arrive fréquemment d’avoir le nez bouché la nuit, vous devriez bannir votre animal de compagnie de votre chambre.

Les chats (et les chiens) n’ont rien à faire dans la chambre à coucher. S’il vous arrive fréquemment d’avoir le nez bouché la nuit, vous devriez bannir votre animal de compagnie de votre chambre.

Pexels / Cottonbro

Noemi Beuret nous en explique la raison: «Les acariens se nourrissent, entre autres, des squames des animaux domestiques. En bannissant ces derniers de la chambre à coucher, vous supprimez une source de nourriture pour les acariens. La devise de ne pas avoir d’animaux dans la chambre à coucher s’applique évidemment aussi aux personnes allergiques aux poils de bêtes, qui auront ainsi moins de contact avec les allergènes dégagés par les animaux. En règle générale, la chambre à coucher doit être, dans la mesure du possible, exempte d’allergènes pour que le corps puisse bien récupérer pendant la nuit».

Gare aux plantes d’intérieur!

La vigilance est également de mise face aux plantes d’intérieur, en particulier dans la chambre à coucher. «Malheureusement, le terreau est un terrain propice au développement de moisissures. Les personnes allergiques peuvent être sensibles aux spores de moisissure présents dans l’air ambiant la nuit». Le mieux est encore de ne pas mettre de plantes d’intérieur dans la chambre à coucher.

Les plantes d’intérieur sont non seulement des nids à poussière, mais le terreau est également propice au développement de moisissures.

Les plantes d’intérieur sont non seulement des nids à poussière, mais le terreau est également propice au développement de moisissures.

Pexels

Utilisez un purificateur d’air

Certes, un purificateur d’air peut grandement soulager les personnes souffrant d’allergies, mais il y a encore mieux: «les purificateurs d’air dotés d’un filtre performant peuvent réduire les allergènes présents dans l’air ambiant; là encore, un filtre HEPA s’impose. Si vous êtes allergique aux animaux ou aux acariens, vous devriez également aérer régulièrement votre intérieur, en l’occurrence deux à trois fois par jour pendant une dizaine de minutes. En présence de moisissures, un filtre à air peut certes être une solution temporaire, mais celles-ci doivent toujours être éliminées par des professionnels, car elles sont nocives pour la santé de tous», affirme Noemi Beuret.

Gardez votre salle de bain au sec

«Les moisissures aiment l’humidité et la chaleur et ont donc tendance à se développer en particulier dans la douche ou sur le pourtour de la baignoire. C’est pourquoi il faut veiller à garder ces zones aussi sèches que possibles», explique Noemi Beuret. Il convient donc d’activer les systèmes de ventilation, voire d’essuyer les parois et les joints de la douche avec un chiffon. Ou encore de placer un déshumidificateur d’air dans la salle de bain, si vous avez des problèmes d’humidité chez vous.

À propos de l’experte

Luca Christen

Noemi Beuret est chef de projet, conseillère et experte chez aha! Centre d’Allergie Suisse.

Et vous, quelles sont vos astuces contre les allergies? Partagez-les et faites-nous part de vos commentaires à ce sujet.

Ton opinion

2 commentaires