Assemblée du PS: «Remettre en marche l'ascenseur social»
Actualisé

Assemblée du PS«Remettre en marche l'ascenseur social»

Le président du PS Christian Levrat a appelé ses troupes à ne pas relâcher leur mobilisation, à une semaine de la votation sur le 2e pilier.

Devant les 250 délégués socialistes réunis samedi à Berne, Christian Levrat a pronostiqué un rejet par le peuple de la diminution des rentes. «Le 7 mars se dessine comme un jour de victoire», a-t-il déclaré.

Une victoire que le président du PS souhaite «claire, ample et nette. Suffisamment forte pour que ce non porte en lui l'espoir des réformes nécessaires pour assainir notre 2e pilier».

Assurance chômage

Au-delà des caisses de pension, «cette votation sera la première bataille d'un long conflit autour de l'avenir des assurances sociales», estime Christian Levrat. Prochain combat: l'assurance chômage, dont la révision est en cours au Parlement.

Pour le Fribourgeois, il est inadmissible qu'en pleine crise économique, ses prestations se voient drastiquement réduites. Dans ce contexte, il s'agit de «redonner espoir aux nouvelles générations» et de «remettre en marche l'ascenseur social», a lancé le socialiste.

Remonter la pente

Pour mettre en oeuvre une politique, le meilleur moyen reste de se faire élire. Chez les socialistes, c'est là que le bât blesse: «Le peuple voit bien à quel point nos propositions sont porteuses d'avenir, mais hésite à nous donner les clés pour les mettre en oeuvre», regrette le président du PS.

A un peu plus d'un an et demi des élections fédérales, le PS «remonte la pente, après les résultats catastrophiques de 2007», assure Christian Levrat. Mais «regagner la confiance des électeurs» est un «prendra du temps», constate-t-il.

Les élections cantonales à Berne et à Zurich sont ainsi «des jalons nécessaires sur le chemin de 2011.» Et ce, «même si elles se déroulent dans un contexte difficile, même s'il n'est pas certain qu'elles débouchent sur des victoires», selon le Fribourgeois.

(ats)

Ton opinion