Actualisé

Arrestation de Polanski«Remise en liberté immédiate» exigée

Des cinéastes et artistes du monde entier ont dénoncé «le traquenard policier» que constitue selon eux l'arrestation en Suisse de Roman Polanski.

Ils ont exigé sa «remise en liberté immédiate», dans une pétition transmise dimanche à l'AFP.

Parmi les premiers signataires de cette pétition figurent les réalisateurs Costa-Gavras, Wong Kar-Wai, Ettore Scola, Marco Bellocchio, Giuseppe Tornatore, Abderrahmane Sissako, Tony Gatlif, Pierre Jolivet, Jean-Jacques Beineix, Paolo Sorrentino, Michele Placido, Barbet Schroeder et Bertrand Tavernier, ainsi que les actrices Fanny Ardant et Monica Bellucci.

Le texte est également signé par la Cinémathèque Française, le Festival de Cannes et son président Gilles Jacob, la Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD), l'ARP (Auteurs, réalisateurs et producteurs) et le groupe 25 images.

«Traquenard policier»

«Les cinéastes et auteurs français, européens, américains et du monde entier tiennent à affirmer leur consternation», indiquent les signataires du texte. Il leur semble «inadmissible qu'une manifestation culturelle internationale, rendant hommage à l'un des plus grands cinéastes contemporains, puisse être transformée en traquenard policier».

Le cinéaste franco-polonais a été arrêté samedi sur mandat d'arrêt américain à son arrivée à l'aéroport de Zurich alors qu'il s'apprêtait à participer au Festival du film de Zurich. Il fait l'objet d'une procédure ouverte contre lui par les autorités américaines en 1977 pour une affaire de moeurs et n'a pu remettre les pieds sur le sol américain depuis 1978.

«Forts de leur extraterritorialité, les festivals de cinéma du monde entier ont toujours permis aux oeuvres d'être montrées et de circuler et aux cinéastes de les présenter librement et en toute sécurité, même quand certains États voulaient s'y opposer», soulignent les signataires de la pétition.

Neutralité suisse violée

«L'arrestation de Roman Polanski dans un pays neutre où il circulait et croyait pouvoir circuler librement jusquà ce jour, est une atteinte à cette tradition: elle ouvre la porte à des dérives dont nul aujourd'hui ne peut prévoir les effets», ajoutent-ils.

Une extradition de Roman Polanski, «un artiste de renommée internationale», «serait lourde de conséquences et priverait le cinéaste de sa liberté», écrivent les signataires qui concluent: «nous exigeons la remise en liberté immédiate de Roman Polanski».

(ats)

Alliance franco-polonaise

La Pologne et la France envisagent de lancer un appel commun pour essayer d'obtenir la libération du cinéaste Roman Polanski, en garde à vue en Suisse, et la clémence des Etats-Unis, a annoncé dimanche une agence de presse polonaise.

L'agence de presse PAP a cité le ministre des Affaires étrangères Radek Sikorski, disant qu'il avait parlé avec son homologue français Bernard Kouchner, et qu'ils prévoyaient de demander aux autorités suisses de libérer le cinéaste franco-polonais et aux Etats-Unis de lui accorder leur clémence.

Roman Polanski, interpellé samedi soir à son arrivée à l'aéroport de Zurich, est détenu dans l'attente d'une possible extradition vers les Etats-Unis, où il est poursuivi pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure âgée de 13 ans, des faits remontant à 1977. Le cinéaste a passé sa jeunesse en Pologne et ces 30 dernières années en France.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!