Qatar 2022: Remo Freuler: «Nous pouvons beaucoup mieux jouer que ça»

Publié

Qatar 2022Remo Freuler: «Nous pouvons beaucoup mieux jouer que ça»

Si l’équipe de Suisse se contente de ses trois points obtenus après le succès 1-0 contre le Cameroun, elle sait qu’elle n’a pas tout fait parfaitement.

par
Valentin Schnorhk
(Doha)
Remo Freuler sait que l’équipe a le potentiel pour dominer encore davantage.

Remo Freuler sait que l’équipe a le potentiel pour dominer encore davantage.

AFP

Savoir savourer. Prendre aussi en compte ce qui n’a pas été. Cela va dans l’ordre. «Nous sommes surtout contents de la victoire, surtout en sachant qu’il y a déjà eu plusieurs surprises dans ce Mondial», lâche Remo Freuler. «Le plus important était de prendre les trois points», ajoute Djibril Sow. La Suisse a commencé sa Coupe du monde avec une victoire 1-0 contre le Cameroun, et elle veut s’en contenter. 

Mais la réalité est prompte à la rattraper, elle en a bien conscience. Avant de passer au Brésil lundi prochain, il vaut mieux se regarder dans les yeux. «Nous savons que nous pouvons beaucoup mieux jouer que ça», admet Remo Freuler. Parce que l’équipe nationale s’est montrée en difficulté, notamment en première période.

«Nous avions certes bien commencé, mais nous avons rapidement fait face à des problèmes, développe le milieu de Nottingham Forest. Il y avait des espaces entre les lignes, mais nous ne parvenions pas à trouver des solutions. Nous avons trop souvent perdu la balle.» Il y avait aussi des Camerounais menaçants, avec «des qualités, surtout à la récupération», ajoute Sow. «Nous n’étions pas contents avec ce que nous faisions», a résumé Granit Xhaka.

Un but important

Et puis, il y a eu cette deuxième période, avec ce but tombé très tôt. «C’était important de montrer une réaction», souligne Sow. «Ce premier but nous a aidés», confirme Freuler. «Nous étions ensuite la meilleure équipe, affirme Xhaka. Je crois que nous avons pu profiter de plus d’espaces, nous avons aussi fait moins d’erreurs et nous aurions même pu marquer un ou deux buts de plus. Le Cameroun n’a presque pas eu de situations.» Aussi parce qu’il a fallu défendre. 

C’est là que Murat Yakin a fait appel à Fabian Rieder, qui a honoré sa première sélection. «J’étais surpris qu’on fasse appel à moi, souriait le milieu de 20 ans. Je suis encore un peu sans voix. Mon rôle était surtout d’aider à fermer le côté droit.» Il y a contribué.

Ton opinion

35 commentaires