MÉGANE E-TECH - Renault en impose avec son nouveau véhicule électrique
La Renault Mégane électrique sera commercialisée en mars 2022.

La Renault Mégane électrique sera commercialisée en mars 2022.

Renault
Publié

MÉGANE E-TECHRenault en impose avec son nouveau véhicule électrique

Avec la Mégane E-Tech, les Français étoffent leur offre électrique. Le véhicule électrique compact arrivera sur le marché au printemps prochain.

par
Peter Maahn

À l’IAA de Munich, Renault a dévoilé sa Mégane E-Tech. Cette cinq portes à la silhouette trapue devrait, entre autres, concurrencer la Volkswagen ID.3 dès le printemps prochain. Les roues repoussées dans les coins de la voiture compacte de 4,21 mètres de long donnent lieu à des porte-à-faux courts et à un empattement de 2,70 mètres, ce qui permet de disposer d’un habitacle spacieux. La Mégane électrique offre une grande garde aux genoux et au toit, surtout pour les passagers arrière, même si ces derniers doivent rentrer davantage la tête en montant à bord, en raison de la ligne de toit fuyante à l'arrière. Le compartiment à bagages de 440 litres se prête aux vacances, et les câbles de recharge sont situés dans un compartiment de rangement, ce qui est très pratique.

Avec sa silhouette trapue, même la Mégane prend des airs de crossover, très tendance à l’heure actuelle, dans sa version électrique.

Avec sa silhouette trapue, même la Mégane prend des airs de crossover, très tendance à l’heure actuelle, dans sa version électrique.

Renault
Le cockpit est dominé par un panneau d’écrans, légèrement orienté vers le conducteur.

Le cockpit est dominé par un panneau d’écrans, légèrement orienté vers le conducteur.

Renault
Le chargement de la batterie s’effectue à une puissance maximale de 130 kW sur une borne rapide. De quoi «faire le plein» et atteindre une autonomie de 300 kilomètres en 30 minutes.

Le chargement de la batterie s’effectue à une puissance maximale de 130 kW sur une borne rapide. De quoi «faire le plein» et atteindre une autonomie de 300 kilomètres en 30 minutes.

Renault

Dans l’habitacle, le plancher est totalement plat, vu que Renault a également misé sur des batteries logées au plus bas du plancher. La version la moins puissante de 40 kWh devrait suffire pour parcourir 300 kilomètres, alors que la plus puissante, d’une capacité de 60 kWh, bénéficie d’une autonomie de 470 kilomètres. Le chargement s’effectue à une puissance maximale de 130 kW, de quoi «faire le plein» et atteindre une autonomie de 300 kilomètres en 30 minutes. La batterie la plus puissante alimente un moteur électrique de 162 kW/220 ch, contre 96 kW/130 ch pour la plus petite version. La version haut de gamme passe de 0 à 100 km/h en 7,4 secondes et la vitesse maximale est bridée à 160 km/h.

Un cockpit 100% numérique

Le point de mire du cockpit est sans conteste le grand tableau de bord sous la forme d’un L renversé. Il allie un écran numérique grand format, logé derrière le volant, à une tablette tactile située au niveau de la console centrale – soit 24,3 pouces au total. La version de base n’est toutefois équipée que d’un écran 9 pouces. Renault s’est, pour l’instant, gardé de communiquer sur les prix de la Mégane E-Tech dont la commercialisation devrait démarrer en mars 2022.

Ton opinion