Publié

LocarnoRencontre internationale avant l’ouverture du Ceneri

Simonetta Sommaruga s’est rendue au portail nord du tunnel de base du Ceneri en compagnie de délégations d’Allemagne, Autriche, Italie et de l’Union européenne.

Simonetta Sommaruga a rencontré jeudi à Locarno des délégations des pays voisins pour un échange de vues à la veille de l’inauguration du tunnel du Monte Ceneri. Elle s’est ensuite rendue avec ses hôtes à l’entrée nord du tube à Camorino (TI) pour une visite des lieux

A son arrivée à cet endroit jeudi après-midi, la présidente de la Confédération était accompagnée des ministres italienne et autrichienne des transports, Paola de Micheli et Leonore Gewessler, du secrétaire d’Etat allemand Michael Güntner, pour l’Union européenne, du coordinateur du corridor de fret ferroviaire Rhin-Alpes Pawel Wojciechowki, du PDG d’Alptransit Gottard SA Dieter Schwank et du directeur des CFF Vincent Ducrot.

Simonetta Sommaruga avec les ministres autrichienne (gauche) et italienne des transports, Leonore Gewessler et Paola de Micheli, devant le portail du tunnel du Ceneri.

Simonetta Sommaruga avec les ministres autrichienne (gauche) et italienne des transports, Leonore Gewessler et Paola de Micheli, devant le portail du tunnel du Ceneri.

Keystone

Dieter Schwank et Vincent Ducrot ont expliqué aux invités et à la presse l’origine, l’importance et les fonctions de la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), dont le tunnel ferroviaire du Monte Ceneri qui sera officiellement inauguré vendredi et entrera en fonction en décembre est la dernière étape et la porte vers le sud.

Harmonisation du trafic ferroviaire

Ils ont notamment rappelé la particularité de ce corridor entre le nord et le sud des Alpes, qui permettra un meilleur transfert du trafic marchandises de la route au rail et raccourcira les temps de parcours entre Zurich et Milan.

Simonetta Sommaruga s’est réjouie de l’achèvement du réseau Alptransit et de cette nouvelle liaison ferroviaire, qui permettra de renforcer la position économique, sociale et culturelle du Tessin. Les ministres autrichienne et italienne ainsi que le secrétaire d’Etat allemand ont, pour leur part, exposé la satisfaction de leurs pays respectifs face à la réalisation de ce projet, dont ils ont souligné l’importance internationale.

Lors de la conférence qui s’est tenue dans la matinée à Locarno sous la direction de Simonetta Sommaruga, les participants se sont prononcés en faveur d’un encouragement accru du fret ferroviaire et d’un renforcement de l’attrait du rail pour le transport international des voyageurs. Une option qui inclut davantage de trains de nuit comme alternative au trafic aérien.

Aménagement de la ligne du Simplon

Une déclaration conjointe adoptée et signée par la délégation souligne que le transport ferroviaire est important pour l’environnement et que, par conséquent, les systèmes ferroviaires en Europe doivent être harmonisés. La déclaration a aussi été signée, par correspondance en raison de la pandémie, par le Liechtenstein et les autres Etats riverains des deux corridors de fret Rhin-Alpes et Mer du Nord-Méditerranée – soit la France, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg.

Simonetta Sommaruga et la ministre italienne Paola de Micheli ont en outre signé un accord sur l’aménagement de la ligne ferroviaire entre le Simplon et Novare (I). L’Italie s’engage à l’aménager d’ici 2028 de manière à permettre le passage de semi-remorques de 4 mètres de hauteur jusqu’aux grands terminaux de transbordement d’Italie du nord.

La Suisse participera au projet à la hauteur de 148 millions de francs, somme issue du crédit alloué pour l’aménagement des lignes d’accès à la NLFA. Le reste des coûts, soit 103 millions, est à la charge de l’Italie.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!