Publié

Hockey sur glaceRené Fasel: «C’était un peu stupide, je suis aussi gêné»

Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace a réagi suite à sa visite à Minsk, où sa chaleureuse accolade avec le président biélorusse Loukachenko a déclenché une avalanche de critiques.

par
Sport-Center
La poignée de mains entre le président bélarusse Alexander Lukashenko (à g.) et le président de la Fédération international de hockey sur glace René Fasel (à dr.) a beaucoup fait jaser.

La poignée de mains entre le président bélarusse Alexander Lukashenko (à g.) et le président de la Fédération international de hockey sur glace René Fasel (à dr.) a beaucoup fait jaser.

AFP

«Je l’avoue: à Minsk, j’ai un peu joué avec le feu, et je me suis brûlé.» René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), s’est dit «gêné» et a admis que sa démarche avait «aussi été un peu stupide».

Les images dérangeantes de sa chaleureuse étreinte avec le président Alexander Loukachenko lors de sa récente visite en Biélorussie ont fait le tour du monde et déclenché une avalanche de critiques. Le Fribourgeois a réagi et fait son mea culpa dans l’émission «10 vor 10» de SRF.

«Je suis désolé si cela a été interprété comme si j’acceptais les événements et la répression au Belarus. Mais je voulais utiliser mes bonnes relations avec Loukachenko pour faire quelque chose de bien, pour que ce championnat du monde serve de réconciliation entre le gouvernement et l’opposition. Le but de ce voyage était d'avoir une conversation importante avec Loukachenko concernant la tenue du Mondial à Minsk. Au final, c’était un peu stupide et je suis aussi gêné.»

Pas instrumentalisé

Le Fribourgeois a en outre expliqué ne pas s’être senti instrumentalisé au travers des images qui ont circulé. «Avec ces championnats du monde, nous pouvons atteindre certains objectifs. Qui a déjà réussi à obtenir des résultats au Belarus en appliquant des sanctions et un boycott? Personne. Je suis un idéaliste du sport. Le sport sert à réunir les gens. Il a ce pouvoir. Il faut rechercher le dialogue. La façon dont ma visite s’est déroulée, cela me gêne et j’en assume les conséquences.»

Minsk et Riga (Lettonie) sont les co-organisateurs de l’édition 2021 des championnats du monde de hockey au mois de mai prochain. La Fédération internationale de hockey sur glace, désormais sous haute pression et sous le feu des critiques, devra décider si le tournoi peut tout de même se dérouler à Minsk, où de violentes répressions et manifestations ont lieu depuis le mois d’août dernier.

«Nous avons un contrat avec la fédération bélarusse de hockey sur glace, a toutefois rappelé Fasel. «Il est de notre devoir d'organiser le championnat du monde de hockey sur glace. Il y aurait également des conséquences si nous n'étions pas en mesure d'organiser ce tournoi.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
24 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

2 Poids 2 Mesures

14.01.2021 à 08:50

On traite bien avec les Israéliens alors pourquoi pas avec le délicieux Lukachenko?

Thomas Hausser

13.01.2021 à 14:08

Alors les jeux olympiques peuvent être annulé dans beaucoup de pays, passé et présent. Les États-Unis ont toujours pas dédommagé les peuples natifs mais il n'y a rien à dire car New York est si beau et certainement la seule ville que vous avez visité avec Miami. Il aurait du éviter le déplacement et travailler en coulisse pour faire jouer la diplomatie du sports qui a souvent fonctionné par le passé.

Yvan23

13.01.2021 à 14:08

ce Monsieur devrait démissionner. Ça fait trop longtemps qu'il se pavane...