Actualisé

AssurancesRentabilité en baisse pour Bâloise Group

Bâloise Group a vu son bénéfice net chuter de 28,9% à 248,7 millions de francs au premier semestre 2015.

Bâloise Group a souffert de la vigueur du franc au premier semestre 2015. L'assureur bâlois, qui contrôle aussi la banque La Bâloise Bank SoBa, a vu son volume d'affaires fléchir et son bénéfice net chuter de 28,9% à 248,7 millions de francs.

Outre l'appréciation du franc consécutive à l'abolition à mi-janvier par la Banque nationale suisse du taux plancher liant le franc à l'euro, la contraction reflète également une base de comparaison élevée, indique jeudi l'assureur établi à Bâle. Quant aux revenus, ils se sont tassés de 5,73 à 5,62 milliards de francs. A taux de change constants, ils ont en revanche progressé de 3,9%.

Dans les affaires vie, le volume des primes s'est contracté de 9,9% au regard des six premiers mois de l'an passé à 2,06 milliards de francs. A l'exception de la Suisse, tous les autres pays ont affiché un repli.

Sur le marché helvétique, le volume des primes dans l'assurance vie a crû de 4,5% à 2,3 milliards de francs. En Allemagne, le recul a atteint 17% à 236,3 millions, 5,7% en Belgique à 68,4 millions et 23,6% à 41,1 millions au Luxembourg et au Liechtenstein.

Performance supérieure aux attentes

Les primes à caractère de placement sont elles restées stables à 910,7 millions, alors que celles engrangées dans l'assurance non-vie se sont tassées de 2,22 à 2,06 milliards. Ce dernier segment a présenté un recul dans toutes les régions.

En Suisse, les primes brutes encaissées ont baissé de 0,7% à 1,05 milliard de francs. En Allemagne, le tassement s'est fixé à 10,4% à 471,7 millions, à 10,4% à 474,8 millions en Belgique et à 10% à 63 millions au Liechtenstein et au Luxembourg.

La performance a dépassé les attentes des analystes, lesquels interrogés par l'agence awp tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 239 millions de francs. Seul le niveau des fonds propres, qui s'est établi à 5,20 milliards, s'est révélé inférieur aux 5,7 milliards anticipés.

Bénéfice en hausse dans la banque

Evoluant elle aussi dans un environnement difficile, La Bâloise Bank SoBa a amélioré sa performance au premier semestre 2015. La banque a dégagé un bénéfice net de 13 millions de francs, 1,2% de plus que douze mois auparavant.

Le bénéfice opérationnel s'est inscrit à 16,4 millions de francs, soit une progression marginale de 0,6% au regard des six premiers mois de l'an passé. Dans un marché volatil, tant les fonds de la clientèle que les crédits ont évolué de manière favorable.

Le volume des crédits s'est chiffré à 6,4 milliards de francs, en hausse de 1%, alors que les avoirs des clients ont gagné 2,2% à 5,13 milliards. A fin juin, le total du bilan s'établissait ainsi à 7,43 milliards, en progrès de 4,6% sur un an.

Le repli des revenus issus des opérations d'intérêts, principale source de recettes de la banque, a été compensé par la progression des produits d'opérations de négoce ainsi que ceux des commissions et prestations de services. En parallèle, les charges d'exploitation ont faiblement progressé, soit de 0,1% à 31,7 millions de francs.

Optimisme de mise

Sur la base de ce résultat semestriel jugé solide, la direction de Bâloise Group se veut optimiste quant à la suite de l'exercice. Elle assure se trouver sur la bonne voie en vue d'afficher un rendement des fonds propres entre 8 et 12% dès cette année. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!