Transport aérien: Rentabilité en baisse pour l'aéroport de Zurich
Actualisé

Transport aérienRentabilité en baisse pour l'aéroport de Zurich

Malgré une hausse du nombre de passagers, Kloten enregistre une baisse de sa rentabilité en raison de travaux d'insonorisation.

La direction de l'aéroport est confiante quant à la suite de l'exercice.

La direction de l'aéroport est confiante quant à la suite de l'exercice.

Conséquence de la constitution d'une provision de 100 millions de francs pour des travaux d'insonorisation, l'Aéroport de Zurich affiche une rentabilité en net repli après six mois en 2015. Malgré un nombre de passagers et des revenus en hausse, l'exploitant de l'aéroport de Kloten a vu son bénéfice net chuter de 54,3% en un an à 40,3 millions.

Outre la constitution de la provision liée aux travaux d'insonorisation, le résultat a également été influencé par un autre élément exceptionnel, à savoir la vente partielle d'un terrain dans le cadre du vaste projet immobilier «The Circle», précise jeudi l'Aéroport de Zurich. Hors effets uniques, le bénéfice net ressort en hausse de 2,2%.

Au niveau opérationnel, tant le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) que celui avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) se sont contractés. Le premier a fléchi de 41,9% au regard des six premiers mois de l'an passé à 74,2 millions de francs et le second de 22,1% à 187,3 millions.

A la faveur d'une hausse de 2,7% du nombre de passagers à quelque 12,2 millions, le chiffre d'affaires s'est accru de 3,3% à 468,7 millions de francs. Les recettes provenant du trafic aérien se sont étoffées de 3,8% à 279 millions, alors que celles issues des affaires commerciales ont augmenté de 2,6% à 189,7 millions.

Envol des charges

Les charges se sont quant à elles envolées de près d'un tiers ( 32%) à 281,3 millions de francs, sous l'effet de la constitution de la provision pour les travaux d'insonorisation. Hors exceptionnels, les coûts d'exploitation ont crû de 2,7%.

A l'exception du bénéfice net, la performance s'est révélée supérieure aux attentes des analystes. Consultés par l'agence awp, ces derniers tablaient notamment sur un bénéfice net moyen de 43,2 millions de francs, des revenus de 464 millions et un EBIT de 71,4 millions.

Evoquant le conflit concernant les tarifs des redevances aéronautiques qu'il perçoit, l'Aéroport de Zurich a trouvé un accord avec les compagnies aériennes. Pour mémoire, début juillet, le Tribunal administratif fédéral (TAF) a accepté les recours de plusieurs compagnies, dont Swiss et Lufthansa. Il avait renvoyé la cause à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC).

A la faveur de l'évolution favorable de sa base de coûts sous l'effet notamment d'une discipline accrue en matière d'investissements et de gestion des charges, l'aéroport a pu présenter aux compagnies une nouvelle proposition valable pour une durée de quatre ans. Celle-ci doit encore être transmise au régulateur.

Réduction des taxes en vue

Le projet de l'Aéroport de Zurich se traduira par une réduction des taxes frappant les passagers d'environ 40 millions de francs par an. L'accord permettra aussi à l'aéroport d'accroître sa compétitivité.

Quant à la suite de l'exercice, la direction de l'aéroport se veut optimiste. Relevant ses attentes pour l'ensemble de l'année, elle table désormais sur une hausse du nombre de passagers entre 2,5 et 3%, contre 1 à 2% jusqu'alors. Le nombre de mouvements devrait rester stable, à l'image du premier semestre. Le résultat hors éléments exceptionnels devrait augmenter. (ats)

Ton opinion