Lausanne (VD): Renvoi «abusif»: boss blanchi
Actualisé

Lausanne (VD)Renvoi «abusif»: boss blanchi

Une employée qui reprochait à son employeur d'utiliser des caméras de surveillance et qui avait été licenciée peu après n'a pas obtenu gain de cause auprès du tribunal.

par
fnt

Une femme qui accusait la société MSA minibus de l'avoir licenciée abusivement vient d'être déboutée. Le Tribunal des prud'hommes ne retient que le licenciement économique.

Son ex-employeur, qui sous-traite des lignes pour les transports publics, l'avait virée peu après une visite de l'inspection du travail, en 2012, en raison d'un litige portant sur des caméras de vidéosurveillance dans le local du personnel. L'employée en question avait alerté son syndicat à ce sujet. Elle ne fera pas recours. «C'est cause perdue, dit-elle, car aucun collègue n'osera venir témoigner.» Quant au directeur de MSA, Mohammad Ghassem, il se dit satisfait du verdict: «Nous n'avions rien à nous reprocher, mais nous sommes prêts à améliorer ce qui serait nécessaire.»

Ton opinion