Actualisé 18.04.2020 à 14:53

VaudRéouverture des écoles: le «report» est demandé

Alors que les élèves de l'école obligatoire devraient regagner leurs classes le 11 mai prochain, l'annonce fédérale inquiète les enseignants.

von
lvb
«Le canton attend des éclaircissements du Conseil fédéral et de l'OFSP en début de semaine prochaine», a indiqué vendredi la présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite.

«Le canton attend des éclaircissements du Conseil fédéral et de l'OFSP en début de semaine prochaine», a indiqué vendredi la présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite.

Keystone/Salvatore di Nolfi

La réouverture des classes de l'école obligatoire est prévue pour le 11 mai, comme annoncé jeudi par le Conseil fédéral. Si la décision doit encore être confirmée par Berne le 29 avril prochain, à l'échelle des cantons, la question comporte encore passablement d'inconnues en ce qui concerne la mise en oeuvre. «Le canton attend des éclaircissements du Conseil fédéral et de l'OFSP en début de semaine prochaine», a indiqué vendredi la présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite.

La sécurité sanitaire avant tout

Mais l'annonce du Conseil fédéral a déjà fait couler de l'encre en cette période de pandémie. «La Société pédagogique vaudoise (SVP) demande un report de cette décision et pose les conditions pour une reprise sécurisée et progressive», a-t-elle déclaré jeudi dans un communiqué. Cette dernière dénonce une décision fédérale motivée par des enjeux économiques qui «ne doivent en aucun cas primer sur les questions de sécurité sanitaires.»

Une position partagée par le Syndicat des enseignants romands (SER) : «L'école ne doit pas devenir le vecteur d'une nouvelle pandémie. Pour le SER, une reprise ne sera possible que si toutes les conditions de sécurité sont réunies pour les élèves, enseignants et autres personnes travaillant dans les établissements scolaires.» Le canton de Vaud, qui déplore actuellement 279 décès, est l'une des régions les plus touchées en Suisse par la pandémie du Covid-19 : quelques 4844 cas confirmés sur 26' 696 dans tout le pays, selon les chiffres de l'OFSP.

«Autorités fédérales peu convaincantes»

Le Syndicat des services publics (SSP) monte également au front et demande un report de l'ouverture des écoles obligatoires. Dans un communiqué vendredi, le SSP juge «les explications des autorités fédérales peu convaincantes». Et d'ajouter que «la date du 11 mai a été retenue pour de mauvaises raisons et sans les garanties nécessaires.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!