Intempéries: Réparer les dégâts avant le retour de la pluie
Actualisé

IntempériesRéparer les dégâts avant le retour de la pluie

En un peu plus de 24 heures, plus de 100 litres d'eau par mètre carré sont tombés dans plusieurs endroits de Suisse. Les pluies devraient recommencer samedi soir.

1 / 224
14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

Ennio Leanza
A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

Ennio Leanza
Ennio Leanza

Un pic de 130 litres par m2 a été enregistré à la Dôle (VD), a indiqué samedi Meteonews, alors que l'eau s'abattait un peu partout sur le pays.

Les pluies diluviennes se sont déversées en particulier sur Granges (SO), cumulant 110 litres par m2 entre jeudi soir et la nuit de vendredi à samedi. La Neuveville (BE) a enregistré 109 litres par m2 et Bienne 101 litres.

Une embellie ce samedi devrait permettre une décrue des cours d'eau. Mais un nouvel épisode pluvieux, moins actif, est attendu dans la soirée jusqu'à dimanche après-midi.

Dégâts importants

Un important glissement de terrain menaçait le Val-d'Illiez samedi matin, en raison du terrain gorgé d'eau, a indiqué l'Etat-major en cas de catastrophe de la région.

La route entre les deux villages a été fermée dès 6h00 et les occupants d'un chalet ont été évacués et relogés chez des proches. L'unique autre maison dans le secteur est inoccupée.

La route entre entre Val-d'Illiez et Les Crosets reste fermée au trafic en raison de plusieurs éboulements et des coulées de boue. A Morgins, la route menant au vallon de They est également fermée ainsi que la route des Rives à Champéry. En revanche, les trains ont pu à nouveau circuler entre Massongex et Monthey dès 7h30.

Les eaux de la Vièze sont en décrue, les précipitations ayant cessé. Mais le dispositif de surveillance reste en place, selon l'Etat-major. Le géologue cantonal se rendra sur place pour évaluer la situation et des travaux de déblaiement sont en cours.

Retour à la normale à Monthey

Les quelque 300 personnes qui avaient dû être évacuées vendredi soir à Monthey raison de la crue de la Vièze ont pu regagner leur domicle samedi matin. Durant la nuit, deux fortes montées d'eau ont été signalées, un pic étant atteint vers 3h du matin.

Vers 8h00, la situation est revenue à la normale. Mais une surveillance du niveau des eaux est maintenue durant tout le week-end, a indiqué la Ville de Monthey.

Situation délicate

St-Gingolph (VS) s'est réveillé dans les gravats samedi matin.

Dans la nuit, la Morge, rivière qui marque la frontière entre la Suisse et la France, est sortie de son lit et a inondé des rues de la localité, charriant boue et gravats dans les rues.

Des maisons ont été fortement endommagées, a indiqué à l'ats un photographe de l'agence Keystone sur place.

Une quinzaine de personnes ont été évacuées de cinq habitations situées de part et d'autre de la frontière et touchées par des inondations, a précisé à l'ats Bertrand Duchoud, président de la commune côté suisse. Les deux restaurants du bord du lac ont été détruits par les gravats.

La Morge est sortie de son lit depuis le pont de la route cantonale jusqu«au lac. Des centaines de mètres cubes de roche se sont déversés dans les rues proches. Au moins deux voitures ont été complètement ou partiellement ensevelies sous les éboulis.

Pas de blessé

«Les personnes qui ont été évacuées ont pu être relogées chez des proches, a poursuivi le président, tandis qu'une salle polyvalente a aussi été mise à disposition. «Le plus important est qu'il n'y pas de blessé», a-t-il relevé.

Les maisons touchées ont vu leurs rez-de chaussée remplis de gravats. Difficile pour l'heure de faire une estimation des dégâts, selon le président de la commune, qui souligne que la partie suisse de la commune a été davantage touchée que la partie française.

Une cinquantaine de pompiers suisses et français sont à pied d'oeuvre, aidés de pelleteuses. «Le but est de dégager le plus possible le lit de la rivière, car on craint de nouvelles précipitations en soirée», a poursuivi le président. Plusieurs jours seront nécessaires pour tout déblayer.

Les services de la commune doivent aussi faire face à un afflux de curieux. «Nous devons canaliser le public pour éviter les accidents», a-t-il souligné.

Bienne et le Seeland ont les pieds dans l'eau

On ne compte plus les caves inondées. Le Jura bernois est aussi touché: la route entre Moutier (BE) et Delémont est notamment fermée . A Fribourg, c'est surtout le sud du canton qui est concerné.

La police cantonale bernoise a reçu quelque 285 annonces liées aux fortes précipitations depuis vendredi matin, a-t-elle indiqué dans un communiqué samedi. Il s'agit avant tout de caves inondées. Aucune personne disparue ou blessée n«est pour l«heure signalée.

La grande part touche Bienne, le Seeland et le canton de Soleure, soit le pied du Jura, a précisé à l'ats Nicolas Kessler, porte-parole de la police cantonale bernoise. Seules une vingtaine d'annonces concernent le Jura bernois.

Divers glissements de terrain ou éboulements ont également été signalés dans plusieurs endroits du canton. Ceux-ci ont pu entraîner des fermetures temporaires de routes. Dans les Gorges de Moutier, la route reliant Roches à Choindez est toujours fermée parce que «la Birse est sortie de lit en plusieurs endroits, mais dans aucune localité», a précisé Nicolas Kessler.

De nombreux corps de sapeurs-pompiers ont été mobilisés dans l«ensemble du canton durant toute la nuit.

Fribourg aussi touché

Le canton de Fribourg n'a pas non plus été épargné. La police cantonale a reçu plus de 70 demandes d'intervention, aussi pour des habitations inondées et des cours d'eau sortis de leur lit depuis vendredi. Le sud du canton a été le plus touché avec une soixantaine de demandes.

Le district de la Broye a connu des problèmes analogues. Une trentaine de corps de pompiers locaux, ainsi que les centres de renfort sont intervenus. (ats)

Ton opinion