Cisjordanie: Représailles: la maison d'un Palestinien démolie
Actualisé

CisjordanieReprésailles: la maison d'un Palestinien démolie

L'armée israélienne a démoli la maison d'un Palestinien qui avait tué un touriste américain, suivant une nouvelle politique.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Des soldats israéliens ont démoli mardi la maison d'un Palestinien qui avait tué en mars un touriste américain et blessé plusieurs Israéliens lors d'une attaque au couteau, a annoncé à l'AFP une porte-parole de l'armée israélienne.

«Au cours de la nuit, conformément à des directives du gouvernement, les forces de sécurité ont démoli la maison de Bachar Massala, dans le village de Haja», situé en Cisjordanie, a déclaré cette porte-parole.

L'assaillant, identifié par les Palestiniens comme Bachar Madhala, avait été abattu après avoir poignardé plusieurs personnes dans une zone touristique de Tel Aviv le 8 mars.

Lourd bilan

Un ressortissant américain âgé de 29 ans avait été tué et 10 Israéliens avaient été blessés dans cette attaque menée peu avant l'arrivée du vice-président américain Joe Biden en Israël.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 209 Palestiniens, 32 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, selon les autorités israéliennes. Des dizaines d'autres ont été tués lors de heurts.

Réponse aux violences

Devant les violences, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé d'accélérer les démolitions des maisons d'auteurs d'«attentats».

Les détracteurs de cette mesure la dénoncent comme relevant du châtiment collectif affectant les familles qui se retrouvent à la rue, mais le gouvernement israélien défend l'effet dissuasif de ces démolitions sur ceux qui seraient tentés de passer à l'acte.

Le mois dernier, les forces israéliennes avaient détruit à Naplouse (nord de la Cisjordanie occupée) le logement d'un des Palestiniens accusés d'avoir participé à l'assassinat d'un couple de colons israéliens en octobre. (nxp/afp)

Un Palestinien tué par des militaires israéliens

Un Palestinien de 20 ans a été tué et deux autres ont été grièvement blessés tôt mardi par des militaires israéliens près du village de Beit Ur, en Cisjordanie, ont annoncé des responsables de la Sécurité palestinienne. Des agents de liaison israéliens leur ont indiqué que les soldats avaient ouvert le feu sur les trois hommes alors qu'ils jetaient des projectiles sur des véhicules circulant sur une route israélienne, ont précisé ces responsables palestiniens. Les circonstances de l'événement sont en cours d'investigation.

(NewsXpress)

Ton opinion