Actualisé

Canton du ValaisReprise des tests de navettes autonomes

Après le léger accrochage d'un SmartShuttle avec un hayon, l'enquête en a révélé les causes et les tests ont pu recommencer à Sion.

1 / 5
Deux navettes autonomes sillonnent désormais le centre de Sion, en respectant le code de la route. (Jeudi 23 juin 2016)

Deux navettes autonomes sillonnent désormais le centre de Sion, en respectant le code de la route. (Jeudi 23 juin 2016)

Keystone
Elles ne comportent ni volant ni pédale, mais sont accompagnées par des grooms. (Jeudi 23 juin 2016)

Elles ne comportent ni volant ni pédale, mais sont accompagnées par des grooms. (Jeudi 23 juin 2016)

Keystone
La deuxième phase a pu débuter avec le coup d'envoi d'un test inédit dans l'espace public. (Jeudi 23 juin 2016)

La deuxième phase a pu débuter avec le coup d'envoi d'un test inédit dans l'espace public. (Jeudi 23 juin 2016)

Keystone

CarPostal reprend jeudi les tests d«exploitation des navettes autonomes à Sion.

Après l'incident survenu le 21 septembre, qui n'avait pas fait de blessés mais des dégâts matériels, les tests des deux SmartShuttle avaient été interrompus.

Les responsables du projet en ont profité pour rechercher les causes de la collision avec le hayon ouvert d'un véhicule de livraison qui était garé, écrit CarPostal dans un communiqué. Ils ont «examiné de manière intensive» les causes du choc et «défini des mesures qui devraient à l'avenir éviter un tel incident».

Les données techniques de la boîte noire ont été étudiées et les différents segments du parcours analysés. De plus, les événements ont été discutés avec les accompagnateurs et l'accident a été reconstitué sur place. CarPostal et le constructeur Navya ont pu acquérir «d'importantes nouvelles connaissances techniques et organisationnelles».

Le 21 septembre, dans une «légère courbe à gauche» de la navette, ni ses capteurs, ni l'accompagnateur n'ont remarqué le danger représenté par le hayon qui dépassait à une hauteur d'environ 2,20 m: le véhicule a heurté un coin du hayon. «Les travaux exhaustifs de clarification ont montré clairement qu'un tel incident pouvait résulter d'une chaîne de circonstances», lit-on dans le communiqué.

Marge de sécurité augmentée

Outre de nombreux ajustements techniques, les responsables ont augmenté la marge de sécurité dans les virages. Ils ont effectué ces derniers jours différents trajets d'essai avec les deux navettes.

En dépit de l'incident, le bilan après trois mois de tests est positif, selon les porteurs du projet. Au total, les navettes «Tourbillon» et «Valère» ont parcouru plus de 1000 km lors de 800 courses dans la vieille ville de Sion. Environ 7000 passagers ont été transportés.

La fin du test est prévue pour octobre 2017. Le projet est mené par CarPostal en collaboration avec la Ville de Sion, le canton du Valais, l'Ecole polytechnique fédérale et la HES-SO Valais. Une navette coûte 250'000 francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!