Neuchâtel: Reprise du dialogue dans le conflit sur les retraites
Actualisé

NeuchâtelReprise du dialogue dans le conflit sur les retraites

Les représentants des policiers et pompiers neuchâtelois et leurs employeurs ont repris le dialogue. Ils se donnent jusqu'à la fin de l'été pour trouver un accord.

La grève reste suspendue et pourrait être levée définitivement.

La grève reste suspendue et pourrait être levée définitivement.

Associations et syndicats du personnel ont rencontré les employeurs lundi au Château dans un climat «serein et constructif», ont indiqué toutes les parties vendredi dans un communiqué commun.

Le plan de retraite lui-même, qui fait passer l'âge de la retraite de 60 à 62 ans, est sur le point d'être adopté par prévoyance.ne et ne sera pas remis en cause. Les négociations portent avant tout sur les possibles mesures d'accompagnement pour le personnel touché.

Les discussions continueront de façon sectorielle entre chaque employeur (Canton, Villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds) et ses propres collaborateurs. Les parties visent d'ici à la fin de cet été un accord pour les personnes en fin de carrière. Elles ont convenu de ne pas informer pendant les négociations.

Entre-temps, les associations de personnel proposeront prochainement à leurs membres de voter la fin du mouvement de protestation. Celui-ci, entamé le 1er novembre dernier, consistait notamment à ne pas facturer certaines amendes et interventions. Les policiers et pompiers ambulanciers avaient voté une trêve le 18 décembre. (ats)

Ton opinion