Pradières (NE): Requérants au cantonnement militaire
Actualisé

Pradières (NE)Requérants au cantonnement militaire

Le Val-de-Ruz (NE) va accueillir des requérants d'asile, dès le mois de novembre.

Le cantonnement militaire des Pradières, au Val-de-Ruz (NE), hébergera temporairement dès novembre des requérants d'asile. Une convention à cet effet a été signée mercredi par des représentants de la Confédération et de la commune de Boudevilliers (NE).

En vertu de cette convention, la Confédération ouvrira pour six mois un centre d'hébergement pour requérants d'asile au cantonnement des Pradières en novembre. Ce centre pourra accueillir 110 personnes au maximum, a indiqué le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) dans un communiqué de presse.

Durant toute la période d'exploitation, une entreprise de sécurité sera présente en permanence dans le centre et les alentours. Un groupe d'accompagnement composé de représentants des autorités et de la population locale a été mis sur pied.

Pour mémoire, le Conseil fédéral a chargé le DDPS de mettre à disposition de l'Office fédéral des migrations (ODM) des logements pour héberger des requérants d'asile pour une période temporaire de six mois. C'est dans ce cadre, et afin de désengorger les centres fédéraux, que le canton de Neuchâtel, au même titre que les autres gouvernements cantonaux, a été approché.

(ats)

Ton opinion