Actualisé 08.01.2020 à 18:28

Norme antiracisme

Réseau évangélique suisse contre la révision de la loi

L'alliance évangélique, qui craint un conflit avec la liberté d'expression, recommande de voter «non» à l'extension de la norme antiracisme le 9 février.

Selon le RES, il doit rester possible d'avoir une position critique sur certains styles de vie.

Selon le RES, il doit rester possible d'avoir une position critique sur certains styles de vie.

Keystone

L'extension de la norme antiracisme à la discrimination basée sur l'orientation sexuelle est «problématique et superflue», estime le Réseau évangélique suisse (RES). Le comité directeur recommande de voter «non» à la révision de cette loi le 9 février prochain.

La loi actuelle offre des possibilités suffisantes de sanction, estime mercredi le RES dans un communiqué. Ce dernier craint également un conflit avec la liberté d'expression. Le RES précise avoir adopté ce mot d'ordre en sachant que la question est diversement appréciée dans les milieux ecclésiastiques.

Le RES rejette toute forme de haine et de violence contre des personnes en raison de leur orientation sexuelle. Il doit cependant rester possible d'avoir une position critique sur certains styles de vie, conformément à la compréhension de la Bible, et de privilégier le mariage entre un homme et une femme par rapport à d'autres formes de partenariat. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!