Web: Réseaux sociaux exclusifs pour internautes sélects

Actualisé

WebRéseaux sociaux exclusifs pour internautes sélects

Des réseaux de sociabilité se démarquent de MySpace ou Facebook en étant à la fois plus ciblés et plus élitistes.

Ils établissent des conditions d'admission strictes à la manière d'un club privé, moyennant le plus souvent finance d'inscription, savoir, carnet d'adresses ou position dans une entreprise. Les réseaux de niche essaiment sur le net.

Dédiée à l'industrie du sans-fil, la communauté INmobile.org compte par exemple 2000 top managers travaillant dans le domaine. Les membres de ce club privé profitent ainsi d'échanger leur compétences avec un maximum d'efficacité.

«Les réseaux de niche affinent les critères de recherche et augmentent la probabilité d'obtenir des résultats de recherche de qualité», explique la consultante Brendan Wovchko sur le site entrepreneur.com.

Le site aSmallWorld s'inscrit aussi dans ce créneau en n'acceptant que des membres cooptés. L'agence de presse Reuters a, elle, dévelopé un réseau social ciblé au monde de la finance à l'adresse space.reuters.com.

Le site Diamond Lounge, lui, fait miroiter le «plus grand club privé de membres en ligne jamais créé», avec des membres triés sur le volet et aimant le luxe. Ses membres doivent être «approuvés par un comité des candidatures externe dont l'identité doit rester confidentielle. Une fois accepté, il doit alors s'acquitter d'un abonnement mensuel de 60 fr.

(laf)

Ton opinion