Catastrophe de Fukushima: Résistance des centrales japonaises testée

Actualisé

Catastrophe de FukushimaRésistance des centrales japonaises testée

Conséquence de la catastrophe nucléaire de Fukushima, des tests de résistance sur toutes les centrales nucléaires japonaises vont être effectués dans les prochains mois.

Le Japon va procéder à des «tests de résistance» sur l'ensemble de ses centrales nucléaires, a annoncé mercredi le ministre de l'Economie, Banri Kaieda. Il entend ainsi vérifier leur sûreté après l'accident de Fukushima.

Depuis qu'un raz de marée géant a entraîné d'importants fuites radioactives à la centrale Fukushima Daiichi (Fukushima Nð1, nord- est), les autorités locales des différentes régions du Japon hébergeant des réacteurs s'inquiètent de la sécurité des installations.

Aucun des réacteurs stoppés pour maintenance depuis l'accident du 11 mars n'a pu redémarrer à cause de cette anxiété, ce qui a drastiquement réduit la production d'électricité des compagnies nippones.

Avant la catastrophe du Tohoku (nord-est), l'exploitation de l'énergie nucléaire représentait près de 30% de la production de courant au Japon, une proportion nettement plus réduite aujourd'hui alors que seuls 19 réacteurs sont exploités sur 54.

Economies d'énergie

Les autorités ont imposé aux entreprises et aux administrations de réduire de 15% leur utilisation d'électricité dans les régions de la mégapole de Tokyo et du Tohoku, afin d'éviter que les tensions sur le réseau n'entraînent des coupures de courant, voire un black- out total.

Cet ordre vaut pour tout l'été, une période connaissant souvent des pics de consommation dus au fonctionnement des climatiseurs. Les clients se sont aussi vus conseiller d'économiser l'énergie dans le reste du Japon.

M. Kaieda a prévenu dès le mois de juin qu'un déficit d'approvisionnement prolongé risquait d'entraver les efforts de reconstruction dans le nord-est dévasté par un séisme de magnitude 9 et par un énorme raz de marée qui ont fait près de 23.000 morts.

(ats)

Ton opinion