Actualisé 20.05.2014 à 18:01

Kreuzlingen (TG) Restaurateur acquitté de la mort de sa compagne

La justice thurgovienne a estimé mardi qu'un quinquagénaire n'avait pas été impliqué dans le décès de sa compagne. Celle-ci a très bien pu se tuer en descendant les escaliers.

Le Tribunal de district de Kreuzlingen (TG) a acquitté mardi un restaurateur de Tägerwilen (TG) de soupçons d'homicide volontaire. L'homme de 59 ans était accusé d'avoir battu à mort sa partenaire, âgée alors de 45 ans, en automne 2011.

Le Ministère public n'est pas parvenu à prouver que le tenancier a tué sa compagne. Il en était pourtant convaincu, sur la base d'indices. La défense, en revanche, a plaidé l'acquittement.

Le prévenu, qui a passé 93 jours en détention préventive et exerce aujourd'hui à nouveau sa profession, a nié devant le tribunal avoir mis fin aux jours de sa partenaire alcoolique. Il a ainsi réitéré les déclarations faites durant l'enquête pénale.

Tombée dans l'escalier

Ce Suisse a dit ignorer les raisons de la mort de son ex-partenaire. Il a notamment supposé qu'elle est tombée dans l'escalier au moment où elle est descendue à la cave pour y chercher du vin, une version que le tribunal considère comme possible, sur la base de l'expertise médicale.

L'Etat doit à présent dédommager le restaurateur à hauteur de 20'000 francs afin de compenser l'impossibilité de travailler subie pendant la détention préventive. Il doit également lui verser 9300 francs à titre de réparation et prendre en charge les frais de procédure et de la défense.

Le Ministère public décidera s'il fait recours après avoir pris connaissance de la version écrite du verdict, a indiqué son porte-parole. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!