Actualisé 05.05.2014 à 17:36

La Chaux-de-FondsRestructuration en vue chez NagraID

La société neuchâteloise basée à La Chaux-de-Fonds, spécialisée dans les cartes sécurisées et à puce, envisage de supprimer environ 90 de ses 135 emplois.

NagraID, entreprise que le groupe vaudois Kudelski vient de céder à sa direction, va devoir se restructurer. La société envisage de supprimer environ 90 de ses 135 emplois.

La direction de NagraID a lancé une période de consultation jusqu'au 20 mai, a-t-elle indiqué lundi. La décision finale tombera le 23 mai. En cas de licenciements, des mesures sociales seront proposées, selon le communiqué.

NagraID va abandonner la production de cartes. L'entreprise se concentrera «sur la personnalisation et les services à valeur ajoutée», précise-t-elle seulement. Les suppressions d'emplois toucheront toutes les fonctions.

Vendredi dernier, Kudelski a annoncé la cession de sa filiale à un groupe d'investisseurs comprenant les cadres dirigeants de l'entreprise neuchâteloise (MBO) pour un montant qui n'a pas été divulgué. Le spécialiste vaudois des systèmes d'accès assure toutefois encore une période de transition à NagraID en commandant un certain volume de cartes ces prochains mois, selon le communiqué.

Fondée en 1999 à La Chaux-de-Fonds, NagraID produit des cartes sécurisées et cartes à puce, telles des cartes d'accès, cartes bancaires, cartes d'identification pour les Etats ou cartes de transport public.

Le groupe Kudelski, qui comptait 3078 employés à fin 2013, a réalisé l'année dernière 857,8 millions de francs de chiffre d'affaires et un bénéfice net de 43,4 millions. Les données financières de NagraID n'ont en revanche pas été publiées. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!