14.09.2020 à 05:21

GenèveRésultat des mots croisés de la Loterie: «juif gazé»

La conclusion du grattage d’un ticket de jeu choque son acheteur et la Coordination contre l’antisémitisme. L’institution invoque un «malheureux hasard», s’excuse et dit avoir pris des mesures.

de
David Ramseyer
Sur ce billet de jeu de la Loterie acheté à Genève sont apparus à la suite, dans la première colonne de la grille, les mots «juif» et «gazé».

Sur ce billet de jeu de la Loterie acheté à Genève sont apparus à la suite, dans la première colonne de la grille, les mots «juif» et «gazé».

LMS

«De manière générale, le terme «juif» apparaît régulièrement dans les mots croisés. Mais associé à «gazé», c’est plutôt singulier…» Marc se souviendra de l’achat de son billet Top Secret, le 4 septembre dans un kiosque de Thônex (GE). Ce jeu de la Loterie romande combine des symboles et des lettres pour obtenir des mots, dans une grille, avec à la clé des gains potentiels jusqu’à 250’000 francs. Sur le ticket, la juxtaposition des vocables a choqué le quadragénaire, qui n’est pas de confession juive. «Si cela a été fait exprès, on ne peut pas laisser passer. Si c’était involontaire, il ne faut pas que cela se reproduise.»

En toile de fond plane évidemment l’horreur de l’Holocauste. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le régime nazi a exterminé dans ses camps de la mort plus de cinq millions de juifs, assassinés dans les chambres à gaz.

Prévenue de l’affaire, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad) s’est dite «ahurie». Sur une grille de 16 mots seulement, l’occurrence «juif» et «gazé» n’était «certainement pas le fruit du hasard», s’est indigné son secrétaire général. Face à cet amalgame «scandaleux», Johanne Gurfinkiel ne veut pas en rester là: «Nous attendons de la Loterie romande qu’elle explique comment cela a pu arriver, et nous espérons pouvoir la rencontrer dès que possible à ce sujet.»

Billets retirés

L’institution fait son mea culpa. «Nous regrettons profondément la présence de ces deux mots sur un billet à gratter et tenons à adresser nos plus vives et sincères excuses à toute la communauté juive, ainsi qu’à toute personne dont la sensibilité a été heurtée, déclare Danielle Perrette, directrice de la communication de la Loterie romande. Nous sommes à la disposition de la Cicad pour un rendez-vous.»

L’association assure cependant que les deux termes n’ont pas été juxtaposés intentionnellement. Un «malheureux hasard» serait à l’origine du problème. En effet, un algorithme établit les grilles - et ce, de manière aléatoire - en choisissant parmi plus de 100’000 mots du dictionnaire. «Nous avons pris toutes les mesures pour que cela ne se reproduise pas. Les termes «juif» et «gazé» ont été ôtés de la liste de mots sélectionnables.» Par ailleurs, la Loterie romande affirme qu’elle est en train de retirer de la vente la série des billets à laquelle appartenait le ticket incriminé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!