Actualisé 22.01.2014 à 10:24

IndustrieRésultats d'ABB plombés par les intempéries

Le mauvais temps a provoqué des retards sur des projets éoliens. Le groupe électrotechnique zurichois fait face à des charges exceptionnelles de dizaines de millions de francs.

Sous le coup de retards dans des projets éoliens en Mer du Nord, ABB lance un avertissement sur résultat. Le résultat d'exploitation (EBITDA) du groupe électrotechnique zurichois au 4e trimestre 2013 a été grevé par des charges exceptionnelles de 310 millions de dollars (283 millions de francs).

Les coûts uniques concernent essentiellement la division Power Systems, les autres unités du groupe ayant enregistré des évolutions conformes aux attentes, a annoncé mercredi ABB. Les retards des projets éoliens sont dus aux tempêtes qui se sont abattues en Mer du Nord en décembre, lesquelles ont ralenti les travaux d'installation, ainsi que des problèmes opérationnels en voie de règlement.

Dans le cadre d'une conférence téléphonique, le patron du groupe, Ulrich Spiesshofer, a précisé que les intempéries ont touché l'ensemble des projets éoliens en Mer du Nord. Des équipes travaillant sur plusieurs plateformes ont dû être évacuées.

«Je préfère procéder à des amortissements plutôt que de risquer des vies humaines», a dit l'Allemand entré en fonction en septembre dernier, après une période de transition de trois mois avec son prédécesseur américain Joe Hogan.

A ces charges de 260 millions de dollars, qui ne sont pas non plus restées sans effet sur le bénéfice net du groupe au 4e trimestre, sont venus s'ajouter des coûts d'environ 50 millions de dollars en lien avec des mesures de restructuration supplémentaires destinées à répondre à la faiblesse des entrées de commandes affichée par la division Power Systems tout au long de 2013. ABB a également souffert de frais supplémentaires liés à d«anciennes affaires juridiques.

Pertes sur désinvestissements

Le chef des finances de groupe Eric Elzvik n'a pas souhaité livrer plus de détails sur ces affaires ainsi que leur coût précis pour des questions de confidentialité. Une partie de ces charges est également due à des pertes essuyées dans le cadre de petits désinvestissements.

Au final, le bénéfice net du groupe pour le 4e trimestre devrait ressortir à 525 millions de dollars, contre 604 millions de dollars un an auparavant et 825 millions de dollars entre juillet et septembre 2013. Pour mémoire, ABB a dégagé sur l'ensemble de l'exercice 2012 un résultat net de 2,7 milliards de dollars. ABB doit dévoiler sa performance d'ensemble pour 2013 le 13 février prochain.

Le nouveau responsable de la division Power Systems, Claudio Fracchin, étudie la mise en oeuvre des mesures destinées à résoudre les difficultés de cette unité active dans les équipements électriques. Déçu de l'évolution de cette dernière, M. Spiesshofer a ajouté que les adaptations prévues visent une «flexibilisation des capacités de production».

Le patron du groupe n'a cependant pas voulu donner d'indications précises quant à l'ampleur de ces suppressions d'emplois et les pays concernés. Mais il a assuré qu'ABB veillait à ne pas trop réduire son effectif afin de pouvoir être en mesure de réagir à une hausse de la demande.

Titre chahuté

Sans surprise, les investisseurs n«ont guère goûté les informations délivrées par le géant zurichois. Vers 10h00 à la Bourse suisse, l'action ABB plongeait de 4,2% par rapport à la clôture de la veille à 23,18 francs. Dans le même temps, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) perdait 0,15%. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!