NHL: Reto Berra: «Nous n'avons pas évoqué la suite»
Actualisé

NHLReto Berra: «Nous n'avons pas évoqué la suite»

Le gardien zurichois vient de parapher une entente d'une année avec les Calgary Flames, en NHL. A chaud, il parle des défis qui l'attendent.

par
Oliver Dufour
Le cerbère veut réussir un bon parcours avec la Nati, avant de se concentrer sur ses objectifs d'avenir.

Le cerbère veut réussir un bon parcours avec la Nati, avant de se concentrer sur ses objectifs d'avenir.

- Reto Berra, vous devez être satisfait d'avoir décroché ce contrat. Vous êtes impatient?

- Satisfait et très heureux. Mais comme je n'ai pas fini ma saison, avec les échéances internationales, je ne réalise pas tout à fait. Je m'y attarderai après les championnats du monde (ndlr: du 3 au 19 mai en Suède et Finlande).

- Savez-vous déjà ce qu'on attend de vous en Alberta?

- Non, pas du tout. Bob Harley m'a téléphoné, mais nous n'avons pas évoqué la saison prochaine. Mon contrat stipule juste le montant minimal que j'obtiendrai (ndlr: 710'000 francs) et que je serai à nouveau libre d'en négocier un nouveau la saison suivante. Mais mon job, concrètement, c'est d'arrêter des pucks (rire)!

- Le Bernois Sven Bärtschi, qui joue pour les Flames, vous le connaissez bien?

- Oui, pour avoir participé ensemble à un camp dirigé par Vladimir Jursinov (ndlr: ex-coach de Kloten et actuel consultant pour le Lausanne HC). Mais sinon, nous n'avons jamais joué ensemble chez les juniors.

- A part lui et Hartley, il y a d'autres têtes qui vous reviennent bien?

- Je connais surtout les noms, puisque je suis l'actualité de la NHL et que je regarde les «highlights» des matches (ndlr: résumés des faits marquants).

- Un nom comme Kiprusoff, l'actuel gardien titulaire?

- Bien sûr, c'est un très grand gardien. Je l'admire pour son parcours, il a déjà beaucoup accompli dans sa carrière.

- Avec lui, la concurrence sera rude...

- Bien sûr, mais c'est normal. La NHL regroupe les meilleurs joueurs du monde.

- Savez-vous déjà quand vous vous rendrez sur place?

- Non, mais nous serons convoqués en temps voulu, pour septembre, j'imagine. En attendant, je me réjouis de vivre le Mondial avec la Suisse. Ca me plait beaucoup et c'est toujours un honneur de porter les couleurs nationales et l'ambiance dans le groupe est actuellement très bonne.

Ton opinion