Actualisé 23.10.2016 à 20:38

Super LeagueReto Ziegler, ce buteur qui se découvre

Treize matches, neuf buts, après son double de dimanche à Lausanne (0-2)... Le défenseur central de Sion a un rendement exceptionnel en ce début de saison.

de
Robin Carrel, Lausanne

Reto Ziegler, furtivement, à sa sortie de la pelouse.

Un penalty et un coup franc de l'ancien joueur de la Sampdoria et de Tottenham ont offert un nouveau succès de prestige au FC Sion. C'est bien simple, le défenseur central valaisan a marqué autant de buts cette saison que lors des sept dernières années qu'il disputées entre le Valais, la Serie A (la Samp'), la Turquie (Fenerbahçe), et le championnat russe (Lokomotiv Moscou).

Les coups de pieds arrêtés sont véritablement devenus sa «spéciale». Que ce soit sur penalty, où il connait un taux de succès appréciable, ou sur coup franc, où il se montre à chaque fois une menace pour le gardien adverse, Reto Ziegler est même davantage décisif actuellement qu'à l'époque où il arpentait le flanc gauche du milieu de terrain dans ses vertes années ou plus tard, en tant que latéral offensif.

Le Genevois de 30 ans pointe même actuellement en tête du classement des buteurs de la Super League, à égalité avec l'excellent Luganais Alioski et devant des buteurs de la trempe de Caio (GC), Doumbia (Bâle) et Schneuwly (Lucerne). Ajoutez-y une réussite en Coupe de Suisse au 2e tour lors de la victoire face à Neuchâtel Xamax (3-4) et vous ne rêvez pas: il a bien inscrit neuf buts cette saison.

L'homme aux 35 sélections en équipe de Suisse - la dernière remonte à un match face à la Jamaïque (1-0), le 30 mai 2014, au poste de latéral gauche - ne parvient toutefois pas à séduire Vladimir Petkovic. Pourtant, son nouveau poste de défenseur axial n'est pas particulièrement bien garni du côté de la Nati... Mais si l'ancien junior du LS et de Servette produit offensivement comme jamais, son rendement défensif n'est sans doute pas (encore?) à la hauteur des exigences internationales.

«Je suis très heureux. Les balles arrêtées, c'est quelque chose que je travaille depuis que je joue au foot, a-t-il avoué dimanche, en sortant de son deuxième doublé de la saison, après celui réussi face à GC (4-2) il y a un peu plus d'un mois.. Maintenant, voilà, c'est une période magnifique pour moi. J'espère que ça continuera comme ça. Mais ce qui compte vraiment, je suis honnête, ce n'est pas qui marque, c'est qu'on arrive à gagner». En équipe de Suisse, personne ne dit le contraire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!