Football - Nati: Reto Ziegler en a marre d'être sur le banc et le dit
Actualisé

Football - NatiReto Ziegler en a marre d'être sur le banc et le dit

Lors du couac de l'équipe suisse face à Chypre samedi dernier, l'arrière-gauche de la Nati était sur la touche. Comme à chaque match depuis un an et demi. Il est donc frustré et estime que ses coéquipiers jouent mal.

par
lgü

Reto Ziegler est un homme en colère. Il n'a plus vu le terrain avec l'équipe suisse depuis qu'il a écopé d'un carton rouge contre le Pays de Galles à l'automne 2011. Depuis c'est Ricardo Rodriguez qui joue à son poste.

Après tout ce temps à broyer du noir, Ziegler a exprimé son ras-le-bol au micro de «Radio Energy»: «Vu de l'extérieur, je sens que certains joueurs n'étaient pas prêts. Qu'il ne comprenaient pas ce qui se passait. C'est dommage!»

De là à dire qu'il critique son remplaçant Rodriguez sans le nommer, il n'y a qu'un pas. «Sur les côtés il y avait beaucoup d'espaces. Nous devrions plus jouer vers l'avant, mettre plus de pression sur notre adversaire». Le joueur du Fenerbahçe enfonce le clou: «Je veux jouer, c'était un match ou j'aurais pu m'exprimer.»

«Blick.ch» est allé demander à l'entraîneur Ottmar Hitzfeld ce qu'il en pensait et la réponse est claire: «Peut-être que Reto a raison on a manqué de 5 ou 10% de concentration. Et puis un joueur qui n'a pas joué lors d'un match qu'on a pas gagné à l'impression qu'il aurait pu aider son équipe. C'est légitime.»

La question de l'équilibre entre la jeunesse et l'expérience sera donc encore bien présente dans l'esprit du sélectionneur à l'avenir. Les tauliers Barnetta, Derdiyok voir Xhaka doivent retrouver du temps de jeu en club si ils veulent remettre les crampons sur la luzerne. Tandis que les jeunes titulaires Seferovic, Emeghara et Stocker doivent se montrer plus décisifs si ils veulent garder leur place. De cet équilibre peut naître un groupe solide.

Ton opinion